Document de strategie pour la croissance et l emploi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (848 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Article détaillé : Tourisme au Cameroun.

Le mont Rhumsiki situé dans l' extrême-nord du pays.
Le tourisme n'est encore que très peu développé au Cameroun. En 2002, le tourisme représentait2,5 % du PIB, en 2005, il n'en représente que 1.8 %, soit 25 USD par habitant. Toutefois, le gouvernement a affirmé à plusieurs reprises sa volonté de développer ce secteur.
Récemment, pour pallier lafaiblesse du tourisme au Cameroun, le gouvernement a lancé un plan d'aménagement à long terme, susceptible de porter la masse de visiteurs au Cameroun de 200 000 personnes actuellement à 500 000 d'icila fin 2009. Pour cela, le gouvernement a noué des liens de coopération en ouvrant des bureaux touristiques dans les grandes villes européennes telles que Paris, Londres et Madrid. Ces derniers ontpour but de vanter le "produit" Cameroun à l'étranger afin d'inciter des voyageurs à venir.
Ces programmes passent également par la recherche de nouveaux investisseurs. C'est notamment le cas avec laChine, qui a signé un contrat spécial avec le gouvernement Camerounais afin d'envoyer, et ce dès l'année 2008 quelques 50 000 Chinois par an au Cameroun. La recherche de nouveaux partenaires viseaussi les États-Unis, via un partenariat culturel et des échanges entre les deux pays[18].
Quelques sites touristiques[modifier]
Le Cameroun possède deux sites naturels classés au patrimoine mondial parl'UNESCO : la Réserve de faune du Dja et le parc national de Waza.
Entre autres sites touristiques, on note :
Le musée national situé dans le centre-ville de Yaoundé ;
Les chefferiestraditionnelles à l'ouest :
Le mont Cameroun (4 070 m) au sud-ouest, plus haut sommet du Cameroun et de l'Afrique de l'ouest ;
Les paysages lunaires des Kapsiki dans le nord.
Les chutes de la Lobé (Kribi)seul fleuve au monde qui se jette à la mer par une chute (cascade) ;
Officiellement, le ministère du tourisme recense 120 sites à potentiel touristique, dont une soixantaine en mesure d'accueillir...
tracking img