Document

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3463 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Création monétaire

1

Création monétaire
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2007). Si vous connaissez le thème traité, merci d'indiquer les passages à sourcer avec {{Référence souhaitée}} ou, mieux, incluez les [1] références utiles en les liant aux notes de bas de page. (Modifier l'article )

La création monétaire est le processus par lequel de la monnaie nouvelleest introduite dans le circuit des échanges économiques. Au plan matériel, cela se traduit par la récolte de biens ayant une valeur reconnue (coquillages, métaux précieux, ...) ou leur fabrication (frappe de pièces, impression de billets), ou même par un jeu d'écriture dans un livre comptable (inscription d'un montant au crédit d'un client par un établissement financier). Sous l'empire de lamonnaie métallique (argent ou or), la masse monétaire était directement liée à la quantité de métal disponible, en fonction du destin des mines (découvertes, épuisement, ruée vers l'or) et des autres flux de métal (commerce, pillage, tribut et rançon, etc.). Dans le monde contemporain, l'écrasante majorité de la monnaie est scripturale, créée par le crédit (émission de dette échangeable) dans leslimites qui sont imposés aux établissements de crédits (réserves obligatoires etc.) et détruite par extinction des dettes sous-jacentes (par remboursement ou autre) ; la masse monétaire évolue constamment.

Base de la création monétaire
La monnaie est, en principe, représentative de l'ensemble des biens économiques qui circulent dans l'économie. Lorsque la masse monétaire n'est plus adaptée à laquantité de biens échangés, il y a inflation (en cas d'excès de monnaie) ou déflation (moins de monnaie que de biens)[réf. nécessaire]. La création monétaire contemporaine n'étant plus contrainte par un élément physique depuis l'abandon de l'étalon de change or, la masse monétaire est potentiellement infinie, au risque de faire perdre toute valeur à la monnaie, ce qui menacerait l'économie enrendant plus difficiles les échanges. La création monétaire est donc encadrée par des règles et des pratiques. La création monétaire contemporaine fait intervenir trois principaux acteurs[réf. nécessaire] • La banque centrale. Elle détient le monopole de l'émission de la monnaie de base (les "billets de banque"). • Le système bancaire et financier. On détaillera ci-après par quel moyen il peut émettrede la monnaie. • L'état. Il assure la valeur de la monnaie de base en acceptant (voire en exigeant) qu'on l'utilise pour payer ce qu'on lui doit (impôts, etc.) ou ce qu'on doit à autrui (cours légal voire cours forcé). Il assure aussi indirectement la valeur de la monnaie créée par les banques, en contrôlant qu'elles respectent les règles prudentielles en vigueur (par exemple Bâle II) et par unmécanisme de garantie des dépôts . Enfin il assure la confiance générale en s'abstenant d'abuser de ses pouvoirs (forcer la banque centrale ou les banques à lui verser de la monnaie qu'elles émettent).

Création par la banque centrale
Mécanisme
À l'origine, les billets étaient simplement représentatifs d'un stock de métal précieux (or ou argent) et échangeables à vue. Mais très rapidement ontrouva commode et légitime d'élargir l'assiette susceptible de servir à l'émission de billet : la doctrine des effets réels[2] justifie qu'on utilise toute sorte de reconnaissance de dette pourvu qu'elle soit bien garantie. Et la banque centrale a toute latitude pour apprécier si les garanties qu'on lui présentent sont suffisantes. Ainsi, les types de biens suivants sont ou ont été acceptés pour servirà l'émission par la banque centrale :

Création monétaire • • • • du métal précieux, des devises étrangères, à leur taux de change officiel, des titres d'emprunt par l'état, toute sorte de titres mobiliers (actions, obligations, créances commerciales,...), notamment dans le cadre d'une prise en pension.

2

D'un point de vue comptable, les billets qu'émet la banque centrale ne sont rien...
tracking img