Document

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3420 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet : La faim au brésil

Problématique :
Ya t-il un impact sur l’alimentation des paysans brésiliens vis-à-vis du monopole du système agricole des latifundios ?

2009/2010

Sommaire

Introduction

I) Origine de la répartition inégale des terres
a) Origine
b) Répartition de la propriété de la terre par surface

II) Y a-t-il un réelle impact sur l’alimentation despaysans ?
a) Non avéré
b) Avéré
C) Carte déterminant les zones
d) Une inégalité des structures agraires

III) Les latifundios seuls responsables de cet impact ?
a) La pauvreté de la population rurale.
b) Une concentration de terres non exploité
c) Un système agricole inégal

IV) Comment lutter ?
a) Le mouvement des paysans sans terres MST
b) Violence etopposition contre les gros propriétaires fonciers
c) Diagramme de la population paysanne brésilienne

Conclusion

Annexes

Introduction

Dans le cadre de ma formation, nous avons étudié un sujet de notre choix en rapport avec les défis de l’alimentation, ce dossier doit contenir des informations de différentes sources exploitables par l’outil informatique, magazine,roman, périodique ou film. Ce dossier permet de trier l’information et d’en retirer l’essentielle pour rédiger notre problématique choisie. J’ai opté pour ce sujet, car le monopole des terres des latifundios est un problème souvent traité et qui pose aujourd’hui de nombreuses difficultés parmi la population brésilienne, principalement des problèmes de pauvreté et de malnutrition. Le brésil nedoit pas être négligé car c’est une grande puissance agricole d'exportation, elle couvre une superficie de 8 547 400 km².

I ) Origine de la répartition inégale des terres

a) Origine

Les inégalités sociales sont énormes soit 1 % de la population possède 53 % des richesses nationales et 43% des paysans possèdent moins de 3% des surface cultivables, 12 millions de paysans ne possèdent pasde terres. La majorité des pauvres n’a jamais eu accès à la terre il y a donc 500 millions de latino-américains vivent en dessous du seuil de pauvreté.

Malgré un mouvement de réhabilitation des cultures autochtones, apparu au début du siècle sous le nom d’indigénisme, les indiens sont trop souvent encore victimes d’un système qui les opprime depuis la conquista. Au Brésil, la question agraireest un problème qui a commencé pendant la période de la colonisation et qui, aujourd’hui, continue sans trouver une solution définitive. La promesse de réforme agraire est répétitive et à chaque nouveau gouvernement.
Les latifundios peuvent être identifiés aux maîtres de l’esclavage ils sont riches et puissants, ils exploitent les petits agriculteurs brésiliens. Jusqu’en 1850, la terre était lemonopole de la couronne, elle à était ensuite partager entre les nobles qui sont 12 principale familles composé de capitalistes blanc et de riches brésiliens. Par la suite elle à subit de nombreuse envahisseur comme les militaires et les entreprises internationales. Elle est aujourd’hui accaparer par des commerces agricoles « modernes» sorte d’alliance entre les latifundio et une demi-douzaine demultinationales qui dominent l’agriculture brésilienne.
On remarque que les grands propriétaires terriens du brésil sont en grande majorité blanc et riche, il n’y à pas de terres pour les noir affranchi, les métis déshérité, ou le blanc marginalisé. Les latifundios entrainent une grande disparité des paysans brésilien qui se trouve obligé de partir pour une zones urbain afin de subvenir à leurbesoin et pour un meilleur revenu.
Les grands propriétaires délaisse d'immenses superficies de terres fertiles situation absurde car des millions de personnes souffrir de la faim. L'agriculture est pourtant au centre de l'économie brésilienne il ne faut pas la négliger.
Les latifundio créent des effets désastreux sur la faim et la malnutrition, il y a un réel malaise social et économique....
tracking img