Document

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1904 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
École maternelle en France
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher
| Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2008).Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et enles liant à la section « Notes et références ». (Modifier l'article) |
Cet article fait partie d’une série sur
le système éducatif français |
|
École maternelle en France |
École maternelle en France • Enseignement primaire en France • |
|
Toute petite section • Petite section • Moyenne section • Grande section • |
École élémentaire en France |
École élémentaire en France • ||
CP • CE1 • CE2 • CM1 • CM2 •
Enseignement spécialisé : CLIN • CLIS • |
Collège en France |
Collège en France • Diplôme national du brevet • |
|
6e • 5e • 4e • 3e •
Enseignement spécialisé : CLA • UPI • SEGPA • |
Lycée en France |
Lycée en France • Baccalauréat • CAP • BEP •
Enseignement spécialisé : UPI • |
|
2de • 1re • Terminale
Baccalauréat général
Séries : ES • L •S • |
|
Baccalauréat technologiqueSéries : ST2S • STI • STG • STL • STAV • Hôtellerie • TMD • |
|
Baccalauréat professionnel |
Enseignement supérieur |
Études supérieures |
|
 Cette boîte : voir • disc. • mod.  |
En France, l’école maternelle est destinée aux enfants qui ont entre 2 et 6 ans. Gratuite, elle accueille 23 % des enfants de 2 ans et la quasi-totalité des enfantsde 3 à 6 ans. Elle constitue un élément important du système éducatif français qui se donne pour but d'assurer l'éveil et la socialisation des jeunes enfants.
Sommaire [masquer]  * 1 Histoire * 2 Organisation * 3 Programmes * 3.1 Cycle 1 ou cycle des apprentissages premiers * 3.2 Cycle 2 ou cycle des apprentissages fondamentaux * 4 Controverse * 5 Notes et références * 6Voir aussi * 6.1 Liens internes * 6.2 Liens externes |
Histoire[modifier]

salle d'asile à Trondes
Les premiers lieux d'accueil de très jeunes enfants ouvrent dès la fin du XVIIIe siècle avec des initiatives comme celle du pasteur Jean-Frédéric Oberlin qui crée dès 1771 une « école de tricots » dans les Vosges. Les autres créations sont plus proches des actuelles garderies. Ce typed'école se développe surtout au début du XIXe siècle avec la révolution industrielle. Leur vocation première est essentiellement sociale : il s'agit d'offrir un lieu de protection aux enfants des ouvrières, afin de les soustraire aux dangers de la rue. C'est pourquoi la maternelle est d'abord nommée salle d'asile ou salle d'hospitalité comme celle fondée par Adélaïde Piscatory de Vaufreland, marquisede Pastoret.
Dans les années 1810-1820, le modèle des infant schools du Royaume-Uni inspire des pionnières comme Émilie Oberkampf. Cette dernière réunit à partir de 1826 d'autres femmes désireuses de propager ces établissements et ouvrent la première salle d'asile parisienne en 1828. En 1831, un « cours normal pour la formation des éducatrices » est créé. Dans les années suivantes, les sallesd'asile évoluent dans un sens plus pédagogique. En 1836, elles sont soumises au ministère de l'Instruction publique et se voient dotées d'un statut l'année suivante. La loi Falloux (1850) leur consacre trois courts articles, qui marquent la volonté de laisser une grande liberté aux salles d'asile privées, d'organiser le contrôle de l'État sur elles et de les intégrer dans le système scolaire enn'hésitant pas à employer le terme de programmes.
Mais les salles d'asile se développent surtout sous le Second Empire, grâce à l'action de Marie Pape-Carpantier. Elles prennent le nom d'écoles maternelles, une première fois le 28 avril 1848, officiellement seulement en 1881, pendant la Troisième République, sous l'autorité de Pauline Kergomard, qui en est la première inspectrice générale....
tracking img