Document

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2955 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Boltanski Luc, De la critique. Précis de sociologie de l’émancipation

03/06/10 22:29

Sociologie
N°1, vol. 1 | 2010
Comptes rendus

Boltanski Luc, De la critique. Précis de sociologie de l’émancipation
Paris, Gallimard « NRF Essais », 2009
IGOR MARTINACHE
Référence(s) : Boltanski Luc, De la critique. Précis de sociologie de l’émancipation, Paris, Gallimard « NRF Essais », 2009.Texte intégral

1

Afficher l'image « Nous estimerions que nos recherches ne méritent pas une heure de peine si elles ne devaient avoir qu’un intérêt spéculatif. Si nous séparons avec soin les problèmes théoriques des problèmes pratiques, ce n’est pas pour négliger ces derniers : c’est, au contraire, pour nous mettre en état de les mieux résoudre ». Cette sentence qu'Émile Durkheim énonce dèsla préface de la première édition de De la division du travail social (PUF, 2008, 1893, p. XXXIX) aurait pu servir d'exergue à cet ouvrage. Elle semble également avoir été particulièrement prise au sérieux par les tenants de la sociologie critique, notamment dans la forme que lui a donnée Pierre Bourdieu à partir des années 1970. Elève puis assistant de ce dernier, Luc Boltanski a été de ceuxlà,avant de prendre ses distances avec la sociologie de ce dernier. Une conversion dont il s’explique dans cet essai – en fait la reprise augmentée de trois conférences
Page 1 sur 5

http://sociologie.revues.org/117#quotation

Boltanski Luc, De la critique. Précis de sociologie de l’émancipation

03/06/10 22:29

2

3

il s’explique dans cet essai – en fait la reprise augmentée de troisconférences prononcées à l’Institut de recherche social de Francfort, haut lieu, rappelons-le, de la critique sociale intellectuelle –, prolongeant ainsi la réflexion engagée sur un ton plus personnel dans son précédent opus, Rendre la réalité inacceptable (Demopolis, 2008). Discutant de l'architecture conceptuelle des théories critiques, l'auteur présente surtout minutieusement celle duprogramme de sociologie pragmatique de la critique qu'il propose de lui substituer. Un programme qu’il a initié dans les années 1980 au sein du Groupe de sociologie politique et morale de l'École des hautes études en sciences sociales et institué de ce fait une « école », en concurrence avec d'autres dans ce que l'on peut qualifier de champ scientifique. La posture intellectuelle de Luc Boltanski semblecependant avoir récemment connu une nouvelle inflexion que reflèterait son soutien affiché à la création du Nouveau Parti Anticapitaliste. Ce rappel de faits largement connus paraît cependant non superflu pour saisir le contexte du propos développé dans ce nouveau livre. Luc Boltanski commence donc par s'interroger sur les implications des analyses critiques qui placent en leur centre la notionde domination, et notamment sur la manière dont elles peuvent s'articuler avec la description sociologique. L'une et l'autre, observe-t-il, se caractérisent par leur position d'extériorité vis-à-vis du cours de la vie quotidienne, quoique de nature différente dans la mesure où la critique – qui est en fait métacritique lorsqu'elle vise à saisir une globalité contrairement aux critiques moralesformulées dans le cours des activités ordinaires – ajoute la dimension du jugement normatif à celui de la seule connaissance neutre que prétend viser l'expertise. Reste que, selon Boltanski, l'histoire des sciences sociales révèle que, loin de s'exclure, les projets descriptifs et critiques se sont développés en parallèle, dans une tension qui les a rendus étroitement solidaires. Elles peuvent êtrecombinées dans une démarche qui peut conserver une prétention « scientifique ». Il s'agit alors d'entreprendre de dévoiler les contradictions immanentes à un ordre social existant à une échelle plus ou moins large. Cela peut passer par la convocation d'une anthropologie philosophique, c'est-à-dire le postulat de certaines potentialités constitutives de l'humanité que les institutions en place...
tracking img