Document

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1444 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Economie

Sujet type bac (2005) : Dans quelle mesure l’organisation actuelle du travail remet-elle en cause l’organisation taylorienne du travail ?

Le taylorisme mis en place à la fin du 19ème siècle par l’ingénieur américain Taylor, a développé ses grands principes d’organisation du travail fondés sur une division accrue du travail par la rationalisation du travail. Au cours des trenteglorieuses, l’OST (l’Organisation scientifique du travail) a été au cœur de la croissance économique des industries. Seulement, l’introduction des nouvelles formes d’organisation du travail (les NFOT) et notamment, les nouvelles technologies de l’information et de la communication (les NTIC) telles que l’Internet, ont eu des répercussions sur l’organisation du travail. En effet, dès les années 1980,notamment sous l’impulsion des NTIC, les principes tayloriens semblent être remis en cause.
En quoi l’apparition des NFOT remet-elle en cause le taylorisme ? Peut-on pour autant parler d’un renouveau du taylorisme ?
Nous analyserons en quoi consiste le taylorisme et quels en sont-les
principes. Puis nous étudierons par quels aspects les NFOT remettent en cause les principes du taylorisme.Enfin, nous verrons si les principes du taylorisme ont totalement disparu.

La division du travail se développe à la fin du 19ème siècle. Aux Etats-Unis, Frederik W.Taylor (1856-1915) met en place des moyens d’accroître la productivité grâce à la rationalisation de l’organisation du travail. L’OST, mise en place par Taylor, permet aux entreprises d’augmenter la productivité grâce à une meilleurerépartition des tâches et à la réalisation d’une division verticale et d’une division horizontale du travail. Cette division entre exécutants et direction (division verticale) permet une grande efficacité des ouvriers qui peuvent se concentrer au maximum sur la répétition de quelques gestes simples. Taylor propose ainsi une division du travail en fonction des compétences. Le taylorisme repose donc nonseulement sur la division verticale (la séparation entre tâches de conception et d’exécution) et sur la division horizontale (la parcellisation des tâches) mais aussi sur le salaire au rendement et sur le chronométrage des tâches. En effet, si l’on chronomètre chaque opération ou chaque série d’opération ainsi décomposée, il est donc possible, à partir de là, d’instaurer un système de salaire liéau rendement de chaque salarié. Le but essentiel du taylorisme est donc de réaliser des gains productivité notamment en supprimant les temps morts et en luttant contre « la flânerie systématique des ouvriers ».
Henry Ford (1863-1947) poursuit, à partir des années 1910, « l’œuvre » de Taylor en ajoutant à l’OST le système de la chaîne de montage, c’est à dire l’emploi d’un convoyeur mécanisé quitransporte les pièces à travailler d’un poste de travail à un autre. Désormais, ce ne sont plus les ouvriers qui se déplacent mais les pièces elles-mêmes, ce qui réduit les temps morts. De plus, au-delà du travail à la chaîne, Ford préconise une politique de salaires élevés (le « five dollars days ») afin d’augmenter le pouvoir d’achat des ouvriers et de permettre l’écoulement de la production.Les principes du taylorisme et du fordisme se sont généralisés dans l’industrie après la seconde guerre mondiale. Cette forme d’organisation du travail a contribué au très fort accroissement de la productivité qu’ont connu la plupart des industries dans les trente glorieuses.
Mais l’impact de l’OST n’est pas seulement économique, il est aussi social. En effet, l’OST s’est accompagné par exempled’un grand essor des cadres (pour les tâches de conception) et d’ouvriers non-qualifiés (pour les tâches d’exécution). Cependant, la division du travail poussée à son extrême se traduit par une dégradation des conditions de travail des ouvriers. En effet, le stress, la surchage de travail, les délais de travail de plus en plus courts, etc…ont pour conséquences des perturbations physiques chez les...
tracking img