Documents

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1052 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Lecture analytique : Les Compagnons d’Ulysse

Introduction
Le texte qu’il m’a été demandé d’étudier est Les Compagnons d’Ulysse, une fable issue du livre 12, dans le 3eme et dernier recueil des Fables de La Fontaine, paru en 1694. Elle est la première fable de ce recueil, dédié au duc de Bourgogne, le petit fils de Louis 14.
Jean de La Fontaine, grand fabuliste du 17e siècle, s’est souventinspiré de fables d’Esope, de Phèdre ou encore de Pilpay qu’il a réécrit et versifié. Il reprend ici un épisode de l’Odyssée d’Homère dans lequel la déesse Circé transforme les compagnons d’Ulysse échoués sur l’île d’Eéa en porcs.
Les questions qui m’ont été posées sont :
* Comment LF rend-t-il son récit plaisant ?
* Quelles sont les réactions des animaux et quelles leçons LF invite-t-ilà en tirer ?

Dans un premier temps, nous verrons ce qui fait de la fable de LF un récit distrayant, puis nous verrons qu’elle possède une morale implicite, qui pousse le lecteur à réfléchir.

LF revisite dans cette fable organisée en alexandrins et en octosyllabes le grand classique d’Homère qu’est l’épopée du grec Ulysse, vainqueur de Troie, vers son île natale, l’île d’Ithaque. LF n’estpas le premier à s’inspirer du célèbre épisode de la métamorphose des compagnons d’Ulysse, en effet avant lui l’anecdote est reprise par de nombreux auteurs : Virgile dans L’Enéide, Ovide dans les Métamorphoses, Horace, Plutarque …

Qui dit mythologie, dit histoires merveilleuses et récits légendaires de héros et de divinités de la Grèce antique. Le lecteur charmé, il aime faire appel à sonpouvoir de l’imaginaire pour imaginer un passé très lointain et des lieux irréels dans lesquels il voyagerait. La périphrase employée l.4 «  la fille du dieu du jour » pour désigner la déesse Circé, renforce cette idée du personnage divin, qui ne peut être désigné par un seul mot. Elle possède en effet « un breuvage délicieux mais plein d’un funeste poison » l.6-7 qui a le pouvoir de métamorphoserles hommes en animaux, ce poison donne un aspect magique et fantastique à la fable.
Ulysse est présenté comme le héros de cette aventure, il est le plus rusé, le seul à ne pas avoir bu le poison « le seul Ulysse en échappa. Il sut se défier de la liqueur traîtresse » l.15-16, ce à quoi s’ajoute une grande sagesse l.17. Il possède à la fois la beauté et l’intelligence digne du héros «  La mined’un héros et le doux entretien » l.18. Si bien que Circé tombe sous son charme, l’amour est ici désigné par une autre périphrase l.20 «un autre poison ». Ulysse profites de cette occasion «  trop fin pour ne pas profiter d’une pareille conjoncture » l.24 pour demander à ce que ses compagnons retrouvent leur apparence humaine.

* Un récit mythologique court, un lieu et un temps indéfini, dufantastique, un amour entre une déesse et un héros, des animaux qui parlent, La Fontaine a écrit ici une fable qui possède tout pour plaire.
Certes l’apologue a pour but de charmer le lecteur mais il doit aussi l’instruire notamment grâce à une morale.
II)L’épisode homérique se transforme en apologue à portée argumentative. Les personnages à qui s’adresse Ulysse en premier sont despersonnalisations de la force et du pouvoir (le lion, l’ours, le loup)
Ulysse s’adresse d’abord au lion, qui ne regrette pas son état animal, il est désormais fort et puissant «  Je suis roi : deviendrai-je un Citadin d’Ithaque ? Tu me rendras peut-être encore simple Soldat »l.36-37, il désire rester ainsi. La phrase «  Je ne veux point changer d’état » est répétée par chaque animal comme un refrainl.38, 50, 73.
Ulysse tente d’exhorter les animaux à reprendre leur forme première mais il obtint un refus de chaque animal « autant le grand que le petit » l.75.

L’ours, lui, revendique sa liberté «  Je vis libre, content, sans nul soin qui me presse » l.48 et se sers du relativisme en réponse aux remarques d’Ulysse sur son physique d’ours « Comme me voilà fait ! comme doit être un Ours. Qui...
tracking img