Documents

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (581 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 avril 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Phèdre Extrait 4
Présentation :
-Jean Racine (1639-1699)
-Egal de Corneille (autre dramaturge) grave à Andromaque
-Sujet mythologique : Euripide
-Phèdre : Parut en 1677, tragédie ; 5 actes etalexandrin
-Préface de Phèdre (pour répondre au critique : origine )
Situation :
-L’horreur du crime a réveillé le sens morale de P. Elle décide de parler a T une première fois :
-Elle veut alorscontredire O qui dénonce faussement H. Mais T la coupe et lui annonce soudainement l’amour entre H et A.
-O est banni par P : O se suicide.
-H banni par son père est tué par un monstre des mersenvoyé par celui-ci.
-P trop émue et en très en colère contre elle-même décide d’avaler du poison qui va lui être fatale.
Sujet :
-Dans cette tirade nous sommes au dernier moment de la pièce.
-Lamort est représentée : bienséance : pas de sang, pas de violence : mais une mort qui chemine : le suicide est un acte de courage.
Développement :
-La tirade commence par un appel àl’attention « Ecoutez-moi Thésée » : création d’une bonne communication.

- «  les moments me sont chers » : le temps est compté et est précieux.

-« Les moments me sont chers, Ecoutez-moi Thésée » : harmonie du verrequi traduit un appel plaintif

-La vérité est rétablie :
-Il y a une culpabilité personnelle : « C’est moi qui »
- Parallélisme entre « Chaste et respectueux » et « Profane et incestueux » H estla pureté et P l’impureté : Ce sont d’après elle des « contraires »

-« C’est moi qui sur ce fils chaste et respectueux ;
Osai jeter un œil profane et incestueux » : Rétablir la vérité : Pas delibre arbitre pas de vie sauver.

-Elle se dédouane comme dans les autres aveux : « Le ciel mit dans mon sein une flamme funeste »

-« Funestes » : La mort de l’âme

-T lui offre le pardon :marque de la pitié des dieux. Proposition corruptrice : si elle accepte elle vivra dans le mal : sursaut de dignité Fatalité qui aggrave.

-Elle accable O :
«  La détestable Oenone a conduit...
tracking img