Documents

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 33 (8158 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Rapport de stage

BOUJA INTERNATIONAL PACKAGING

Etude de faisabilité pour l’exportation de tous les types de poissons




SOMMAIRE

Remerciements……………………………….................. 2

Première partie : Présentation du secteur de la pêche marocaine ……………………………………………..3
* Introduction .............................................4

*Les différents types de pêches ………………………5

* Les circuits de commercialisation des produits
de la pêche ………………………………………………………...12

Deuxième partie : Etude de faisabilité …………….21
* Présentation de la société …………………………….22

* Etude de faisabilité …………………………………….27

Troisième partie : Conclusion ........................34

Annexes ……………………………………………………….37

RemerciementsNous remercions l’ESIG et tout son corps professoral pour la qualité de l’enseignement fourni ainsi que pour la place accordée à la pratique pour nous apprendre à faire nos preuves.

Nous tenons également à remercier Bouja International Packaging pour avoir bien voulu nous accueillir et nous avoir permis de mener à bien ce travail.

Nous remercions aussi toutes les personnes qui, de près ou deloin, ont participé à la réalisation de ce travail.

1ere Partie : présentation du secteur de la pêche marocaine

Introduction

Le Maroc, par l’étendue de son littoral, la diversité de ses ressources marines et l’expérience de ses gens de mer, a acquis au fil du temps une vocation halieutique indéniable.
Avec 400.000 emplois, une production annuelle d’environ 750.000 tonnes d’une valeurde 5 milliards de dirhams, le secteur des pêches maritimes marocain occupe une place prépondérante dans l’économie du pays et contribue de façon significative à la sécurité alimentaire de la population.
Riche par la diversité des segments qui le compose, ce secteur comporte les activités de pêche côtière, pêche industrielle, pêche artisanale et aquaculture.
Le marché principal est l'Europe(Italie, France, Espagne, Hollande...). Les huîtres, les palourdes et le poisson d'eau douce sont surtout consommés localement. En général, l'industrie de poisson au Maroc est orientée vers l’export. Le marché local reste limité aux villes côtières et généralement aux poissons à faible valeur commerciale. Les structures limitées de distribution ne favorisent pas une amélioration de la consommation depoisson dans les autres régions.

Les différents types de pêches

Pêche côtière :

Principale composante du secteur halieutique, la pêche côtière représente 85% de la production nationale, soit plus de 600.000 tonnes de poissons.
Plus de 80% des débarquements de cette flotte sont destinés à l’approvisionnement de l’industrie de valorisation des produits de la mer et transitent par descomptoirs d’agréage du poisson industriel.
Les 20% restant fournissent le marché de la consommation à travers un réseau de halles reparti dans tous les ports du royaume.
Avec 1.750 navires traditionnels, construits en bois, caractérisés par un rayon d’action limité, la flotte côtière principalement orientée vers l’activité pélagique, est constituée pour l’essentiel de senneurs, mais également dechalutiers et de palangriers.
L’activité de pêche côtière, qui témoigne d’une réelle tradition maritime, emploie 100.000 marins, dont le savoir-faire se transmet de génération en génération.

Pêche industrielle :

Introduite au Maroc dans les années 70, la pêche industrielle a connu un important développement au cours de la dernière décennie. 360 chalutiers congélateurs modernes répondant auxnormes de qualité les plus strictes, produisent près de 90.000 tonnes de poisson congelé et génèrent un chiffre d’affaires de 3 milliards de dirhams à l’exportation.
L’activité de la flotte industrielle est largement dominée par sa composante céphalopodière qui compte près de 300 navires et totalise une production de 80.000 tonnes pour une valeur de 2.7 milliards de dirhams.
La production de...
tracking img