Dois-je respecter autrui?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1403 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dois-je respecter autrui?

L'Homme vivant en société est chaque jour confronté à d'autres individus. Il les côtoie, il échange des paroles avec eux, mais parfois aussi il est amené à se disputer avec ces êtres de corps et d'esprit. Entente, conflits, réconciliation, voilà autant de postures auxquelles l'Homme fait face jour après jour, et ce vis-à-vis des autres.
Plus précisément, parautrui, entendons étymologiquement « cet autre-ci », autrement dit quelqu'un de particulier avec qui je suis en relation, et non tous les hommes différents de moi. Autrui est ainsi singulier, comme moi, et non anonyme, car j'entretiens nécessairement une relation avec lui, quelque soit la nature de cette relation. Cette relation peut être conflictuelle ou cordiale, elle peut se réaliser dans le respectde cette personne, ou, a contrario, dans l'irrespect.
Aussi, dois-je respecter autrui ?
Une relation conflictuelle, irrespectueuse avec autrui, et portant donc atteinte à sa dignité, devient, dès lors, contraire au droit, et peut conduire l'Homme à comparaitre devant la Justice, d'où le devoir de respecter autrui (I). Pourtant, il existe de fait des lieux dits de non-droit, où règne un état denature, et où s'impose la loi du plus fort : alors, le respect d'autrui devient secondaire, et ce principe ne semble plus nécessaire à appliquer (II). Il n'en demeure pas moins que l'Homme qui est corps, est surtout esprit, et afin que la concorde règne entre les gens, le respect d'autrui est une nécessité intrinsèque, sans quoi le chaos deviendrait maitre, et l'Homme asservi au mal (III).
I] Lerespect d'autrui, un principe garanti par le droit
Si un conflit s'instaure avec autrui, allant jusqu'aux coups et blessures, alors il semble que l'on s'expose à des sanctions judiciaires : cela devrait dissuader l'Homme de lui manquer de respect.
Effectivement, les sociétés modernes disposent d'un ordre juridique, efficace et sanctionné, ayant pour mission non pas seulement de sanctionner lesinfractions, mais ayant pour but de prévenir toute atteinte à ses normes juridiques. Le droit, de fait, n'a-t-il donc pas pour dessein essentiel de veiller à ce que l'Homme respecte autrui ? Le droit est, par définition, une collection de lois permettant grâce à la contrainte et aux sanctions d'organiser une société. Aussi, organiser une société, c'est encourager le règne d'une harmonie entre lesgens, c'est faire en sorte que l'Homme, lorsqu'il entre en relation avec autrui, le respecte et entretienne avec lui une relation ne portant en rien atteinte à sa personne, aussi bien physiquement, que moralement. Car l'Homme est corps et esprit, et le manque de respect peut donc avoir une double conséquence, physique et psychique. L'Homme sensé ne devrait donc pas porter atteinte au respect quiest dû à autrui, car il s'expose de jure à des sanctions. En l'espèce, Spinoza soulignait qu'une cité démocratique permet le plein accès à la justice, c'est-à-dire une disposition où chacun se voit attribuer ce qui lui revient et ce qui lui est dû. Et, de facto, autrui doit pouvoir se voir attribuer par chaque être humain le respect qui lui est dû, et la cité démocratique le garantit.
Seulement,le droit n'est pas mis en application partout de façon efficace, il existe encore sur terre des zones dites de non-droit, où le droit est bafoué, et ces zones permettent le règne de la loi du plus fort faisant alors du respect pour autrui une préoccupation secondaire.

II] Le respect d'autrui, un principe bafoué au sein des zones de non-droit
Le droit n'étant pas efficace et sanctionné danstous les Etats et dans certaines zones au sein même des Etats de droit, cela se traduit par l'existence de zones de non-droit, laissant semble-t-il la porte ouverte à toute possibilité d'atteinte au respect d'autrui.
L'Homme peut voir en autrui un être différent, portant en lui des idées qu'il ne tolère pas, ou qu'il n'accepte pas. En l'espèce, si aucune contrainte ne pèse sur cet Homme, n'y...
tracking img