Doit-on pardonner la dette des pays pauvres? (approche éthique)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 24 (5937 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Doit-on pardonner la dette des pays pauvres ? – approche par l’égalitarisme libéral

Etudiant : Yana Kachurina N° d’étudiant : 060030 Cours : Ethique du développement Professeur : Marek Hudon Année : 2010

Table des matières
1. Introduction ....................................................................................p.3 2. Présentation de l’égalitarisme libéral........................................p.4 2.1. Principes de base ..................................................................p.4 2.2. Responsabilité rawlsienne ..................................................p.4 3. Dette internationale des pays en voie de développement .......p.5 3.1. Contexte historique ...............................................................p.5 3.2. La dette légitime etl’égalitarisme libéral .........................p.6 3.3 La dette odieuse et l’égalitarisme libéral .........................p.10 4. Conclusion .....................................................................................p.13

2

Fülfick 2001, sep 21

1. Introduction
La dette des pays pauvres est au centre d’une discussion mondiale menée par les ONG et les institutions internationales, telles quele FMI et la banque mondiale1. La question, il est vrai, est sensible et fait intervenir des éléments d’ordre politique, économique et social. Certains, comme les organismes humanitaires, accusent la dette d’assassiner 30 000 enfants par jour, les dépenses de la dette étant en effet deux fois plus élevées que celles de la santé2 ; d’autres, comme l’économiste américain William Easterly,contre-argumentent en mettant en exergue la responsabilité des gouvernements respectifs dans la situation actuelle3. Il semble parfois que le jeu consiste à se bombarder d’arguments quantitatifs : nombre de morts, montant de l’aide déjà octroyé, taux d’intérêt, montant total de la dette, etc. Les êtres sensibles à la condition humaine ont donc perdu d’avance. En effet, comment déterminer la valeur d’un êtrehumain, de sa liberté et de l’égalité ? Et si, pour un instant, l’homme prenait conscience de la fragilité du système mis en place par ses ambitions matérialistes et revenait à sa simple condition d’être humain. Il se rendrait alors compte qu’il est entouré d’autres êtres humains, ayant le droit d’avoir les mêmes prérogatives et qui sont ni meilleurs ni pires, mais simplement différents. N’est-cepas cela le grand objectif de la Déclaration Universelle des Droits de L’Homme 4 que ce même homme s’est évertué à écrire, mais trop rarement à appliquer... L’objectif de ce travail est donc d’étudier la question de la dette des pays pauvres d’un point de vue éthique et d’apprécier son apport dans le débat actuel. L’approche adoptée est celle de l’égalitarisme libéral proposé par Rawls. En effet,celui-ci a pour avantage d’être intuitif, d’éviter les arguments quantitatifs et surtout, d’adopter des principes similaires à ceux de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme que trop de gens oublient. Ce travail permet ainsi de montrer que l’égalitarisme libéral soutient le pardon de la dette des pays pauvres et apporte une définition nouvelle à la dette odieuse. Néanmoins, l’applicationpratique de cette idéologie reste complexe. La discussion débutera par une présentation de l’égalitarisme libéral, s’ensuivra alors l’historique de la dette, pour déboucher sur la présentation du bénéfice de cette approche dans le débat actuel.

1 2

Site internet du Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers Monde Rapport du Jubilee Research Programme “Debt relief as if justice mattered”3 William Easterly, « The Elusive Quest for Growth » 4 Site internet de l’Organisation des Nations Unies

3

2. Présentation de l’égalitarisme libéral
2.1. Principes de base
La théorie de la justice introduite par John Rawls est basée sur une idée très simple: compenser l’individu pour sa malchance. Certains ont la chance de naître riches ou dans un environnement social favorable ou...
tracking img