Doit on vaincre ses peurs ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1650 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
DOIT ON VAINCRE SES PEURS ?

Intro

Le mot peur vient du latin pavorem (« effroi, épouvante, crainte, être frappé ») : l’étymologie du mot et la multitude de choses qu’il recouvre suffit à comprendre la complexité d’une éventuelle définition.
La peur peut être définie en tant que telle, sous un aspect scientifique ou médical. On parlera alors de ses manifestations physiques, dessymptômes de la peur.
Mais selon l’intensité, la durée, ou encore l’impact sur l’homme, la peur peut tendre vers ses notions voisines : appréhension, crainte, anxiété, frayeur ou horreur par exemple.
La peur est donc aussi pensée à travers son objet. Il existe alors non pas une peur, mais des peurs, toutes liées à une cause différente.
S’interroger sur la nécessité de vaincre nos peurs revient doncindirectement à juger de leur légitimité, de leur bien-fondé.
De manière générale, on dit instinctivement que la peur est à vaincre car c’est une émotion désagréable, dont il faudrait se débarrasser. Elle est inutile si c’est une peur sans réel danger, irrationnelle.
Dès lors, il faut se demander dans quels cas concrets, et sur quels objets portents nos peurs, pour pouvoir décider de lanécessité de les vaincre. Il faut donc essayer de déterminer si toutes les peurs sont infondées, ou si certaines au contraire sont justifiées

D’un côté, la peur serait un frein à la pensée ; provoquant un désordre de l’esprit, elle pourrait même dans certains cas s’opposer à la liberté, voire être un moyen d’oppression, d’affirmation du pouvoir. Il paraîtrai alors utile de devoir la vaincre.
Del’autre, la peur peut nous préserver de multiples dangers et être vue comme le corollaire de toute organisation humaine, ainsi que le signe de la prise de conscience de notre être dans le monde

I)

La peur, lorsque nous sommes face à un danger immédiat, engendre chez l’homme une série de réflexes physiques, dont la paralysie, et peut nous empêcher d’agir. Par exemple, si l’on nous menaced’une arme, on a tendance a rester pétrifié devant la personne nous tenant en joue.
D’un point de vue médical, la peur, à long terme, provoque le déclin de l’organisme : celui-ci se met à produire de mauvaises hormones, s’affaiblit et devient moins performant. A l’annonce d’un cancer notamment, certaines personnes se laissent submerger par la peur, et n’arrivent plus à combattre la maladie.
La peurest donc l’opposé du courage, elle provoque une forme de lâcheté et la fuite. Elle nuit à l’action individuelle. Signe de faiblesse, elle contredit certaines des vertus principales de l’homme que sont le courage et la hardiesse. Or, pour les Stoïciens, la maîtrise est une vertu ; la peur ne serait donc pas vertueuse.
Descartes explique également dans les passions de l’âme que la peur et lalâcheté sont vicieuses et inutiles.
La peur peut par ailleurs, a défaut de nous empêcher d’agir, nous faire mal agir ; puisque la peur est le contraire du sang froid, de la maîtrise de ses affects, elle nous empêche de penser rationnellement, et provoque une série de réactions, de comportements ou d’actes inadaptés. Les multiples phobies humaines, de l’agoraphobie à la xénophobie, montrent que lapeur peut aboutir au repli et au rejet. Freud a tenté d’analyser ces peurs irrationnelles.
Elle provoque un désordre de l’esprit, peu propice à des réactions mesurées et réfléchies. Par exemple, la menace d’une condamnation judiciaire brandie par un officier de police, ajouté à des pressions psychologiques en détention, peut mener à des aveux infondés, comme lors de l’affaire d’Outreau.
De plus,nombreux sont les Etats à avoir utilisé la peur pour contrôler les masses, et maintenir un régime dictatorial. Montaigne voyait la peur comme « le plus mortel obstacle à la liberté et le plus grand des maux menaçant la civilisation ».
L’expression « politique de la peur » désigne la politique d’un gouvernement qui utiliserait la peur pour faire adopter des mesures réduisant les libertés...
tracking img