Dolto

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 62 (15260 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
BIOGRAPHIE
Françoise Dolto, née Marette, est issue d'une famille de culture chrétienne et monarchiste du 16e arrondissement de Paris : sa mère Suzanne Demmler est fille de polytechnicien, son père Henri Marette est polytechnicien. Quatrième enfant d'une fratrie de sept
Elle est élevée de manière très traditionnelle. Bébé, elle est confiée à une nourrice irlandaise qui s'en occupe beaucoup, aupoint que ses parents doivent lui parler anglais pour obtenir un sourire. Les parents la renvoient brutalement[1] et Françoise Marette, alors âgée de huit mois, attrape une bronchopneumonie, dont elle guérit après que sa mère l'eut tenue contre elle vingt-quatre heures durant au plus fort de la maladie. Très jeune elle parle de devenir « médecin d'éducation » selon ses propres termes : Un médecinqui sait que quand il y a des histoires dans l'éducation ça fait des maladies aux enfants, qui ne sont pas des vraies maladies, mais qui font vraiment de l'embêtement dans les familles et compliquent la vie des enfants qui pourrait être si tranquille ».
À l'âge de huit ans, elle perd son oncle et parrain (Pierre Daimler), qui meurt à la guerre. Lui ayant assigné une place d'époux symbolique,comme peuvent le faire les enfants de cet âge, elle l'appelle « son fiancé » et en porte le deuil comme une veuve de guerre. À douze ans, elle est profondément marquée par la mort de sa sœur Jacqueline âgée de dix-huit ans, préférée de sa mère. Celle-ci tombe dans une grave dépression et lui en tient rigueur en l'accusant de ne pas avoir su prier assez fort pour sauver sa grande sœur.
FrançoiseDolto rapportera plus tard : « J'ai vu ma mère souffrir au point qu'elle ne pouvait pas tolérer de voir un enfant handicapé dans la rue, j'étais à côté d'elle, comme ça, rétrécie de souffrance pour elle et pour l'enfant qu'elle injuriait (avec la mère de cet enfant qui poussait la voiture) « si c'est pas malheureux de voir ça vivre et des beaux enfants qui meurent, quelle honte! » (...) J'ai éprouvécomme ça des choses tellement douloureuses, avec une telle compassion pour les gens qui souffraient parce que je ne pouvais pas faire autrement.[2] » Pour sa mère, une fille n'a d'autre horizon que le mariage et forte de ce principe elle lui interdira de poursuivre des études : à seize ans, elle doit affronter la volonté de sa mère qui ne veut pas la laisser passer son baccalauréat, car elle neserait plus mariable. Néanmoins, Françoise Marette réussira à devenir infirmière puis médecin, « en payant ses études avec l'argent qu'elle gagne »[3].
En 1932[4], elle entreprend une psychanalyse qui durera trois ans avec le professeur René Laforgue, un pionnier de la psychanalyse en France. Celui-ci, lui trouvant des aptitudes, lui conseille de devenir elle-même psychanalyste, ce qu'elle refused'abord, voulant se consacrer à la médecine. En 1939, sur les conseils de Laforgue et après avoir été en contrôle avec Nacht et Lagache, elle devient membre adhérente de la Société psychanalytique de Paris. Elle assistera plus tard Sophie Morgenstern, la première à pratiquer la psychanalyse des jeunes enfants en France : elle lui confie la tâche d'écouter, et seulement écouter, les enfantsqu'elle devait soigner. Ses patients seront surtout des enfants et des psychotiques. « À la veille de la guerre, elle jette les bases d'une méthode psychanalytique de thérapie d'enfants centrée sur l'écoute de l'inconscient et débarrassée du regard psychiatrique »[5]. Françoise Dolto travaille en cabinet avec des adultes et en institution avec les enfants : à la Polyclinique Ney à la demande de JennyAubry, au centre Claude Bernard, à l'Hôpital Trousseau et enfin au centre Étienne Marcel[6]. Elle épouse en février 1942, Boris Ivanovitch Dolto, fondateur d'une nouvelle méthode de kinésithérapie en France ainsi que d'une école de podologie : l'École française d'orthopédie et de massage. Ils s'intéressent tous deux aux rapports entre corps et psychisme et leurs échanges seront très enrichissants....
tracking img