Dom juan acte 1 scene 1

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (359 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
DOM JUAN de Molière
Acte I, scène 1

Introduction :

En 1664, Le Tartuffe est de nouveau interdit. Pour nourrir sa troupe Molière écrit en 2 mois une autre pièce : Dom Juan.

- Scèned’exposition -> relation maître-valet, portrait implicite du valet, l’intrigue avec Done Elvire
- Portrait du maître fait par le valet -> C’est le Diable lui-même

Problématique : Comment Molière répond-ilaux questions que se posent les spectateurs et comment réussit-il à les surprendre tout en les informant?

Lecture du texte

Annonce des axes
Explication du texte :

I - Portrait d’un séducteur:

- pèlerin -> péjoratif : va de fête en fête

- 5 énumérations :

•(deux phrases) hyperboles

•(idem) croyances de Dom Juan -> Ø

•(3 phrases) ternaire -> ordre décroissant du plus aumoins important -> c’est pour le spectateur

•(4 phrases) ternaire -> Dom Juan ne respecte pas le sacrement du mariage, donc il ne croit pas à la religion -> prédateur des fêtes

•(5 phrases)gradation décroissante -> hiérarchie

- Sganarelle se flatte de son maître -> démonstratifs, etc.

- Sganarelle se donne de l’importance en utilisation quelques termes -> pédant

è Molière se moque del’intolérance de l’époque(ex : ‘turc’-> quelqu’un pense Ø)

è Dom Juan -> héros peu sympa -> séducteur / débauché / impie

II - Rapports maître – valet :

- plein d’exagérations
- Sganarelle Seprend pour un artiste -> métaphore filée grossière/comique
- Souhaits de Sganarelle Rapport avec fin du texte
- Sganarelle se plaint -> mais grandeur Dom Juan le soumet -> (trois phrases) rythmeternaire -> gradation -> impuissance, lâcheté, hypocrisie -> Dom Juan > volonté humaine
- Dom Juan arrive-> comique -> Sganarelle vient d’avouer sa lâcheté et en fait preuve-> Comique du valet bouffonè 2 personnages peu sympathiques -> Maître monstre, Valet ridicule -> Dom Juan nous inquiète, et nous ne faisons pas confiance à Sganarelle.

Conclusion

Molière résout le paradoxe de la...
tracking img