Dom juan conclusion

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (487 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Act1 scene 1 Molière résout le paradoxe de la scène en mettant les propos dans la bouche de Sganarelle. Ceci permet de surprendre et de séduire le spectateur tout en évitant la censure. Cette scèneest originale : en nous parlant du tabac Sganarelle nous délivre les thèmes de la pièce et nous parle de Dom Juan.

Act 1 scene 2 Son souhait le plus cher est de ne jamais s’arrêter et de courir defemmes en femmes, de trophées en trophées. Déjà il annonce que rien ne l’arrêtera dans sa folle course vers l'enfer. Il souhaite d’autres mondes alors que sa fin est imminente.
Molière montre lecynisme d’un homme qui refuse de croire que le temps peut apporter la sérénité et d’autres mérites mais ne cherche qu'à faire céder toutes les femmes.

Act 4 scene 6 Cette scène de Dom Juan est unescène de persuasion particulièrement dramatique car elle est vouée à l’échec (annonce du châtiment final) + surprise de voir Done Elvire aussi changée.

Act 3 scene2 Molière construit son personnageen détruisant par ses paroles et ses actes les valeurs de son siècle. Molière présente l’échec de la parole de Dom Juan. Derrière cette confrontation dramatique, c’est Molière que nous entendonscondamner les attitudes religieuses de son temps et esquisser à travers son héros les contours de l’humaniste athée. Molière prépare le 18ème siècle.
Act 5 scene 5 et 6 Le dénouement était prévisible dèsl’acte 3, mais il se fait attendre et est précipité en 2 scènes. Ceci est contraire au dénouement classique car tous les personnages ne sont pas réunis sur scène et leur sort n’est pas fixe. Cedénouement est ambigu. Au premier degré, la pièce finit bien et Dom Juan est puni pour ses méfaits, mais au second degré, en défiant le destin, Dom Juan est un personnage hors du commun. D’autre partSganarelle, le garant de la morale se montre pitoyable en réclament son argent à la mort de son maître. De plus, l’intervention du merveilleux comme manifestation divine n’est pas forcement crédible donc...
tracking img