Dom juan est-il un homme libre?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2435 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
dans la dernière énigme, est certainement le personnage de Molière le plus connu. Malheureusement, nous avons souvent une vision étriquée de ce qu’il est en réalité.
Tout le monde connaît en effet l’histoire de ce noble qui s’enfuit le lendemain de sa nuit de noce pour aller séduire d’autres victimes. Dom Juan ne serait donc qu’un coureur de jupons.
Mais n’est-il vraiment que cela ?
Évidemment,l’intrigue se noue autour de l’abandon d’Elvire. Mais, durant la pièce, Dom Juan n’aura que peu l’occasion de prouver ses talents d’enjôleur. Ses seules proies sont deux paysannes, faciles à conquérir. Dans cette scène de séduction, une des rares qui soient réellement comique, Dom Juan est finalement ridiculisé, et sa réputation est mise à mal. Quelle gloire tirer de cette conquête ?
Mais si pourMolière, Dom Juan n’était pas un séducteur, qu’était-il ?
Un amoureux peut-être. Un amoureux au sens large bien sûr. Dom Juan est un assoiffé de la vie, un épicurien pour qui la quête est un art de vivre, une façon de se libérer des contraintes de la société. Il est d’ailleurs plus intéressé par le chemin à parcourir que par la victoire, qui finalement a beaucoup moins de saveur. C’est pour celaqu’il part une fois que la femme lui cède. Il n’y a plus de gloire à en attendre. Le mariage signe la fin de cette recherche de l’absolu.
Et ne croyez pas qu’il réserve ce comportement à ses seules conquêtes féminines. Il joue ainsi avec tous ceux qui croisent son chemin. Tel un parieur, un joueur invétéré, Dom Juan provoque en permanence pour se prouver à lui-même qu’il existe. Sa relation avec leciel participe du même phénomène. Dom Juan cherche, s’interroge et s’emporte faute de réponses. Incapable d’idéalisme, il a besoin de concret, de dimensions sensorielles et logiques. Tel Saint Thomas, il provoque l’Éternel pour vérifier sa réalité. Cette quête le mènera à la mort. Molière a très bien su mettre en évidence le paradoxe du conquérant qui atteignant son but perd l’objet même qui letenait en vie : la recherche.
Mais résumer cette pièce sans parler de Sganarelle est impossible. Sganarelle est en effet indissociable de son maître. Tout d’abord, comme tous les valets de théâtre, il a un rôle purement didactique et informatif puisqu’il nous permet d’accéder aux pensées de son maître. Son nom, issu de l’italien, signifie « ouvrir les yeux », et il est bien celui qui tenterad’ouvrir les yeux de Dom Juan et des spectateurs. Sganarelle est là pour nous faire réfléchir. C’est un personnage récurrent que jouait Molière et celui à travers lequel il s’exprimait souvent. Mais dans cette pièce, il est avant tout le miroir de Dom Juan, son double, sa conscience. Alors que Dom Juan, affranchi des contraintes sociales, laisse libre cours à ses pulsions, son Ça, Sganarelle lui, empêtrédans les traditions et les superstitions, écoute son Sur-Moi. Séparés, ils ne sont que des moitiés d’hommes, ensemble ils symbolisent notre propre dualité. Ce couple ne fait qu’un, et nous parlent de nos conflits intérieurs. 
Avant d’être une pièce sur un séducteur, c’est donc une pièce sur un homme qui doute et qui cherche. Un être vivant quoi.

La figure de Don Juan est une des plus hautesdont on convient d'accompagner le mot liberté. Dans un siècle fortement sanglé par les codes et les normes, il incarne en effet un refus hautain de toute mesure et proclame les droits du désir et de la raison. A vrai dire, l'alliance de ces deux termes déjà poserait problème si le personnage de Molière - auquel nous nous limitons - n'était à l'évidence plus soucieux de tester son pouvoir deséduction que de conquérir des femmes en vue de quelque satisfaction sexuelle. Sur ce plan, la pièce ne peut qu'accréditer l'intuition de Gregorio Marañon selon laquelle « l'attitude de Don Juan devant l'amour témoigne d'un instinct indécis et ne répond pas à l'idée proverbiale d'un magnifique modèle de virilité1». Quoi qu'il en soit, cette indifférenciation du sexe opposé pour Dom Juan participe...
tracking img