Dom juan moliere

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (667 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire littéraire

Molière, dramaturge français du XVIIème siècle, a écrit Dom Juan qui est un texte en prose. Celui-ci a été rédigé à la suite sa la censure de son œuvre précédente,Tartuffe. Le passage étudié est la rencontre entre Dom Juan et Charlotte, une simple paysanne. En quoi cette scène est-elle comique ? Tout d’abord nous verrons que c’est une scène de séduction stéréotypée,puis ensuite que cette scène a également un aspect comique.

Cette scène expose la rencontre entre Dom Juan et Charlotte. Dom Juan s’amuse à charmer la paysanne en utilisant une stratégie. Toutd’abord il commence par la flatter, avec des procédés comme le champ lexical de la beauté et l’énumération de termes mélioratifs «  ah que cette taille est jolie ! » (l6) «  Oh que ce visage est mignon »(l7). Il détourne le procédé du blason et utile une syntaxe expressive. Après l’avoir flattée, il lui promet de l’épouser « Et dites-moi un peu, Belle Charlotte, vous n’estes pas mariée sans doute »(l29-30). Dom Juan se moque de la paysanne en lui faisant des sous-entendus pour qu’elle tombe amoureuse de lui. Pour finir il la persuade en faisant intervenir son valet Sganarelle et en se défendantcontres les propos tenu par Charlotte «  Je ne suis pas de ces gens-là » (l52). Dans ce passage la paysanne se fait embobiner par le beau-parlé de Dom Juan.

Dans cette scène le personnage deCharlotte est montré comme naïf et complaisant. Au début, Charlotte émet une résistance à Dom Juan en le repoussant, elle se méfie de lui. Toutes ses premières tirades commencent par « Monsieur » :« Monsieur, cela vous plait à dire, et je ne sais pas si c’est pour vous railler de moi. » (l12-13) « Monsieur, tout ça est trop bien dit pour moi, et je n’ay pas d’esprit pour vous répondre » (l20-21). Celareprésente l’infériorité de la paysanne. Charlotte est naïve et prend tout les compliments de Dom Juan pour sincères, «  Monsieur, c’est trop d’honneur que vous me faites » (l26). Le personnage de...
tracking img