Dom-juan questions.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2330 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Q1/ Peut-on considérer Dom-Juan comme une comédie ?
La comédie met en scène une humanité commune. Les personnages de comédie appartiennent généralement au peuple, à la bourgeoisie, voir à la petite noblesse. On peut remarquer que les personnages présents dans Dom-Juan font partit de ces classes, à l'exception de Dom-Juan lui même.
Le but de la comédie est également moral et didactique, eneffet, elle démasque les imperfections des hommes et les incites à se corriger. Dans Dom-Juan, Molière utilise principalement la comédie de caractère. En effet, les vices des personnages sont les ressorts de l'intrigue. Molière utilise également la comédie de Moeurs, en effet, la pièce s'intéresse aux travers de la société, et nottament avec le libertinage,
Cependant on peut y retrouver d'autrestypes de comédies, et notamment dans la scène de Monsieur Dimanche. La scène est une comédie comique, c’est une scène au rythme rapide, avec un échange de répliques courtes - comme une sorte d’improvisation de Don Juan. On y trouve tous les types procédés comiques : comique de gestes (gestes exagérés de civilités/politesses, installation et désinstallation du siège par les valets, sortie dupersonnage) ; comique de situation (l’incapacité à réclamer son dû, l’inversion des rôles - le créancier payé de belles paroles, le créditeur qui devient débiteur ; le jeu final de Sganarelle, imitant son maître) ; comique de caractère (personnage stéréotypé du bourgeois créancier : vulgarité - réclamer de l’argent, confusion, naïveté, vanité - ; comique de mots (comique de répétition, termes à doubleentente, ironie de Don Juan).
Dom-Juan est donc un comédie.

QII) Dom-Juan, une «macédoine» ?
Dom Juan est une pièce éclatée qui n'a pas de structure propre.
Dom Juan est une comédie qui respecte peu les règles de la dramaturgie classique. En effet, on ne retrouve pas d'unité de lieu (utilisation de 5 décors : lieux sans véritable cohérence), ni d'unité de temps(la règle veut que l'actiondure 24 heures, ici elle dure 36 heures : la première journée va jusqu'à l'invitation de la Statue (acte I à IV) ,on retrouve ensuite dans l'acte V Dom Juan qui a accepté l'invitation à souper le lendemain soir).Pas d'unité d'action(beaucoup d'intrigues, beaucoup d'opposants).
De même l'unité de ton est fortement remise en cause, le théâtre veut que la tragédie et le comique soient clairementséparer. Nombreux sont les personnages qui annoncent à Dom Juan son châtiment et sa « mauvaise fin » ; cette coloration tragique est renforcée par le dénouement qui met en scène la mort du héros qui met aussi à mal la règle classique de la bienséance.
- La farce qui marque le jeu de Sganarelle.
- Le burlesque (Le burlesque est caractérisé par l'emploi de termescomiques, familiers voire vulgaires pour évoquer des choses nobles et sérieuses) qui est présent sans cesse.
- On y retrouve le genre satirique, visant les femmes si crédules dès qu’on flatte leur vanité, qu’elles soient simples ou nobles
Il s’agit d’une satire du grand seigneur méchant homme, Dom Juan est imbu de sa supériorité et ne respecte personne (père, pairs, femmes).Pour finir on trouve également le registre merveilleux notamment avec le spectre et la statue du commandeur qui bouge.

QIII / Dom Juan et le théâtre classique
Dom Juan est une pièce qui ne respecte pas les règles du théâtre classique, c'est une pièce qui mêle le tragique et le comique.
Le théâtre classique exige que « l'action dans son ensemble ne dois pas excéder les24heures »
Tant d'événements dans cette pièce ne peuvent pas se passer en une seule journée, cela implique donc une durée plus grande qu'une journée (par exemple lorsque dom Carlos demande du temps supplémentaire pour tuer Dom Juan).
L'unité de lieu est aussi importante pour le Théâtre classique, or dans cette pièce il y a autant de lieux différents que d'actes, ce qui ne correspond pas aux...
tracking img