Dom juan tirade de l'inconstance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1142 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux est né le 4 Février 1688et est mort le 12 Février 1763. Il fréquente les salons littéraires et doit vivre de sa plume. Il est aussi le directeur de deux journaux, le Spectateur Français et L’indigent philosophe. Il est l’auteur de deux romans importants, La vie de Marianne et Le paysan parvenu mais il est plus connu pour son théâtre. Il lui est inspiré duthéâtre italien, la comedia dell’arte, on le ressent au nom de ses personnages : Arlequin, Colombine, et Pantalon.
C’est un auteur du XIVème siècle, siècle des Lumières ; on y voit un renouvellement du théâtre avec, dès 1716, le retour des comédiens Italiens, chassés par Louis XIV, mais aussi par le début d’une très grande vogue des représentations théâtrales ( acteurs réputés, dynamisme despersonnages ).
Marivaux y fait sa place avec ses comédies qui associent la finesse de l’analyse du sentiment amoureux et de la subtilité verbale du «marivaudage » aux problèmes de société en utilisant le thème du couple maître-valets.
Ce passage qui est issu de L’île des esclaves qui est une comédie interprétée par des comédiens italiens. L’extrait étudié est la scène d’exposition de l’œuvre. Elleraconte l’arrivée d’Iphicrate et Arlequin ; ayant fait naufrage ; sur une île. Sur cette île les maîtres deviennent les valets et les valets deviennent les maîtres. Iphicrate veut quitter l’île au plus vite mais Arlequin ne semble pas se hâter. On voit dans cet extrait, un échange de répliques ; c’est un dialogue entre deux personnages de la pièce.
Nous allons observer tout d’abord pourquoi lapremière scène est une scène d’exposition, ensuite nous verrons les relations maîtres-valets au fil du texte et enfin le comique de scène présent dans cette pièce.

Nous allons voir en quoi cette première scène est bien une scène d’exposition.
La scène d’exposition d’un spectacle est souvent la première scène de celle-ci. Cependant elle s’étale parfois sur plusieurs scènes. Elle fournit leséléments nécessaires à la compréhension de la situation initiale. Comparable à l’incipit d’un roman. Elle doit respecter certaines règles comme présenter l’intrigue, le contexte, les décors de la pièce, les costumes des personnages, les comédiens et leurs liens de façon claire, intéressante, vraisemblable. Elle doit être entière, courte et doit intriguer le lecteur, ce qui le poussera à lire la pièceintégralement. Elle peut suggérer les obstacles à venir ; par exemple dans Le Cid de P. Corneille ; ou peut aussi être dédiée à une mise en abyme du théâtre ; comme dans Cyrano de Bergerac de E. Rostand.
Dans cet extrait, on connaît déjà les personnages qui sont Iphicrate et Arlequin. On peut imaginer leur caractère grâce aux didascalies « Iphicrate retenant sa colère », « Arlequin indifférament ».On peut aussi s’y renseigner sur le lieu ; on sait que l’histoire se déroule sur une île déserte ; sur le temps et l’époque ; l’histoire se passe dans l’Antiquité, « la langue d’Athènes ». Mais dans une pièce de comédie classique, la scène d’exposition présente tous les personnages principaux, là on en présente seulement deux ; ou encore la pièce se passe dans un intérieur bourgeois, souvent enProvince, et aussi dans une époque contemporaine, là elle se passe dans l’Antiquité et sur une île déserte. Cet extrait présente l’intrigue notamment grâce au titre « L’île des esclaves », mais aussi avec la situation c’est le valet qui prend le pouvoir.
Cette scène est une scène de comédie car on a là, un personnage de comédie : Arlequin, et aussi le thème maîtres-valets souvent utilisé dans lacomédie. On y retrouve dans cette scène différents procédés comiques.

Dans cet extrait, nous observons les relations maîtres-valets et leur évolution dans le texte.
Au début du passage, nous avons une relation classique avec des personnages types. Iphicrate, le maître, on voit qu’il n’a pas un caractère très facile ; il demande à Arlequin s’il n’est plus son maître, ou encore il le traite...
tracking img