Dom juan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1578 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Don Juan

Suite a l’echec de Tartuffe molière rédigea dans la précipitation Don Juan. Depuis sa parution cette pièce fait l objet de nombreux debats et critiques a l’origine de la suppression de passages des la troisième representation. Ceux-ci sont indiqués par des crochets dans la pièce. Depuis 1884 la pièce est a nouveau joue dans la premiere version. Quatre ans apres Jules le maite unecrivain et critique dramatique francais presente don juan dans « impression de théatre » comme « […]un pièce unique dans le théatre de Molière et dans tout notre théatre classique [. Elle est ]une macédoine incroyable de tous les genres[…].surtout il n’en est guere de plus suggestive […]. On peut alors se demander en quoi cette piece ce basan sur le mythe de don juan n’est pas une piece plus obscurequ’elle ne parait dans un première partie on ùmontrera en quoi don juan est une piece anti-classique. Dans une deuxieme partie on presentera les differents genres utilisés par moliere. Enfin dans la troisieme partie on presentera differentes interpretations.

I)anti-classique

Jules Lemaître nous présente Don Juan comme une œuvre remarquable dans son style littéraire. En plein, classiqueil émerge de cette pièce certaines caractéristiques annoncent le baroque.
Entre 1661 et 1685 le mouvement littéraire impose par Louis XVI devait être mis au service de l’exaltation de la grandeur du roi et exprimer sa volonté d’ordre. Il valorisait une certaine sévérité et défendait l’ordre et la clarté. Il se caractérise par une unité de temps de lieu et d’action. Or Molière ne respectepas totalement ces trois critères. En effet on peut distinguer deux actions principales : la vengeance de don Elvire et de son frère et la vengeance du commandeurs. Celles-ci sont unifiées par l’escalade dans la provocation de Dom Juan, le resserrement de la traque entreprise par ses victimes et la présence constante de Sganarelle. Ensuite il est difficilement envisageable que les actions sedéroulent en 24h car elles se situent dans 5 lieux différents (acte I : un lieu publique acte II : le foret acte III: chez Don Juan acte V chez le commandeur).Mais si l’action n’est pas achevée en 24 heures elle est concentrée sur les derniers sursis accordés pas la justice divine.

Mais, Don Juan comporte certains aspects baroques. Le héros y fait l éloge de l’inconstance en amour. Les personnageschangent des costumes et parfois même de forme dans le cas du spectre. En effet, on remarque l'apparition d'êtres surnaturels qui contribuent à donner un climat de magie et de mystère. L'intervention du surnaturel se caractérise par la présence du Spectre, et de la Statue mouvante du Commandeur.
Les décors sont diversifiés en deux plans : des intérieurs comme le palais une grotte entourés de lanature (mer jardin forêt). Les scènes sont même animées par des machines comme l’ouverture du mausolée (III) , l’ aspiration de Don Juan a l’acte (v) avec l’envole de la statut du commandeur comme l’indique les didascalies.

Don juan est donc une œuvre extraordinaire inspire du classicisme mais précurseur du baroque. De même lles genres dans Don Juan ne sont pas clairement definis.

II)mélange degenres

En effet, Jules Lemaitre caractérise Don Juan comme une « macédoine de genres » réunissant a la fois la comédie le tragique et le fantastique.
En effet on peut percevoir Don Juan comme une comédie. En effet de nombreuses nuances du comique sont utilisées. Tout d’abord le comique de caractère. Le public s amuse de l’intelligence et de l’audace de Don Juan qui arrive a se sortir des piresennuis, qui perce à jour les faiblesses et les petites malhonnêtetés des autres et les exploites impitoyablement. Ainsi le public peut rire de la crédulité des femmes des qu on flatte leur vanité qu elles soient simples (charlotte) ou nobles. Puis le comique de situation où Molière exploite certains lieux communs de la comédie : Don Juan berne les deux paysannes II 4 ou empêche M. Dimanche de...
tracking img