Dom juan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1463 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dom Juan, Acte I, scène 2 : la tirade de l’inconstance

Situation à préciser

Entrée en scène de DJ qui ne la quittera qu’II, 1 (idem Sganarelle)
Il donne à son valet l’autorisation de parler en toute liberté mais il sait qu’il va pouvoir l’écraser de son discours (situation identique III, 1)

Type de discours ? argumentatif.
En quoi cette tirade est-elle révélatrice de l’insoumission deDJ  aux valeurs de son temps ?

Thèse : L’éloge de l’inconstance
Progression du texte ?
1. La critique de la constance : réfutation de la thèse S. (le blâme)
2. L’éloge de l’inconstance : thèse de DJ
3. La stratégie du séducteur
4. la mégalomanie de DJ

Une stratégie argumentative

1. La critique de la constance : réfutation de la thèse S. (le blâme)
Délimitation du passage.Les arguments :
- Le retournement des valeurs par l’affirmation paradoxale « se piquer (mettre son point d’honneur) d’un faux honneur d’être fidèle » ( cette expression détruit la précédente). L’honneur n’est plus la fidélité mais l’infidélité. DJ définit un nouveau code social qui repose sur l’inversion des valeurs.
- La liberté : pour lui la fidélité est perçu comme un emprisonnementvolontaire, qu’il refuse
( métaphore de la vie monastique (vs mouvement, instabilité, …)
( métaphore filée de la mort (aggravation) dont il fait ressortir le scandale par l’opposition « mort dès sa jeunesse ». (vs vie ,…)
Cette métaphore est reprise par celle du sommeil (l.74.75) qui suggère que la fidélité est aussi la mort de la passion amoureuse. DJ recherche des sentiments forts intenses en amourque le désir lui procure plus que le plaisir. Il ne saurait se contenter de la tiédeur.

DJ cherche à transformer ce qui un comportement individuel, isolé en un comportement collectif par
- Les maximes (sentences qui définissent une règle de conduite)
- Les pronoms.
Une réfutation particulièrement virulente.

La réfutation utilise différents procédés :
L’aisance verbale contribue aussi àendormir la vigilance du destinataire
• Exclamation initiale d’indignation et de refus
• Double négation finale qui lui permet de réaffirmer avec force sa conviction.
• L’interrogation rhétorique qui permet de répondre à S.
• Le ton de la moquerie «  la constance n’est bonne que pour les ridicules »
• Le ton de l’ironie « la belle chose ! »
• Rythmes ternairesdynamiques, cadencés
• Le vers blanc qui marque l’esprit.

2. La thèse de DJ : l’éloge de l’inconstance :
Délimitation

DJ définit ici ce qu’on appelle le donjuanisme cad le goût des conquêtes mutiplesà travers
- L’indéfini pluriel répétés
- Le vertige du nombre hyperbolique « dix mille »
- L’universalité « je me sens un cœur à aimer toute la terre. ». (hyperbole soulignée parl’opposition un /toute)
DJ accumule des instants successifs ; c’est l’opposé de l’amour traditionnel (Tristan et Iseut), unique et éternel.

Les arguments : l’argumentaire en faveur de l’infidélité se fonde

- La justice : un nouveau droit paradoxal : l’infidélité par esprit de justice. Ce sont d’ailleurs les femmes et non lui qui en jouissent ! Lui se contente de se partager équitablement.

- Lanature : Pr les libertins la nature est la manifestation des forces et de l’ordre qui animent l’univers. Ils recherchent l’harmonie homme/nature qui s’oppose à la coutume, à la morale, à la religion. DJ ne fait qu’obéir à la loi naturelle (passivité et desresponsabilsation).
-
- L’attrait irrésistible de la beauté (un esthète) : faire remarquer les métonymies galantes galantes conventionnelleset la place du regard ( la métonymie des « yeux ») ( vision de la femme superficielle, réduite à son apparence physique [ le mot « objet » qui au XVII° s est un terme galant pour parler de la femme aimée nous fait aujourd’hui irrésistiblement penser à ce que nous appelons « la femme objet ». il attache plus d’importance à sa façon d’aimer qu’aux femmes qu’il aime. Elles ne sont pas des...
tracking img