Dom juan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1072 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dom Juan, tirade de l'inconstance : Acte I scène 2

Intro :
• Libertinage présente sous 2 formes au 17ème : libertinage de mœurs qui place plaisir en avant et libertinage de pensée, courant intellect traverse siècle croyant et prône indépendance individu par rapport à toutes règles prédéfinies et extérieures à conscience
• Héros a été une 1ère fois présenté comme 'épouseur à toutes mains,pourceau d'Épicure et grand méchant homme' par son valet, S.
• Suite à remontrance permise de S, DJ se justifie et défend mode de vie fondé sur changement

1) Eloge paradoxal de l'inconstance :

a. Le thème de la fidélité condamné :
• Image fidélité dévalorisante : 'se lie (enchaînement), 1er objet, piquer faux honneur, la belle chose...
• Idée privation tous autres plaisir avec expressions- : 'qu'on renonce, qu'on n'ai plus'
• Fidélité comparé sorte de mort : s'ensevelir pour tjrs, être mort : perdre désir amoureux, passion
• A fin, reprise par métaphore sommeil 'endormons dans tranquillité'
==> Marques jugements DJ, fidélité est uniquement statut social ridicule, morale tient pas debout

b. Le thème de l'inconstance exalté :
• Double réseau lexical : droit, justice –plaisir, douceur (paradoxalement lié voc guerre)
• Victoire pour DJ est fin désir mais aussi nouveau départ : supporte pas 'tranquillité', tout plaisir amour est dans changement, il respecte loi nature, et prétend rester honnête

2) Une image plutôt conforme à celle du Dom Juan :

a. Un être qui déborde plaisir : ¤Registre lyrique¤
• Expressions hyperboliques ('rien de sidoux') montrent appétit intense, fascination envers F
• Cette vie ce ressent, verbes perception : 'voir, goûter, je me sens, frappé les yeux' : évoque émotions 'larme, soupir, j'aime, ravir', philosophie humaine qui suit nature ('nature nous oblige')
• Terme douceur évoque toucher, contact
• CL amour ('douce, amour, âme, cœur, aimable, charmes, plaisir...)
Séducteur justicier : Oppositionsing/pl entre 1ère qu'on épouse ('1er objet, lui, une passion') et autres conquêtes possibles ('toutes les autres beauté, toutes les belles') : établit juste balance entre F, donne à chacune son du. Se sent comme indispensable à elles, leur fait honneur
• DJ aime toutes F et peut pas supporter qu'une lui résiste : 'épouseur du genre humain (sc1) : 'si j'en avais 10000 je les donnerais tous'

b. DomJuan n'est pas séducteur, il est séduit :
• Avant être conquérant, DJ passif soumis, charmé et conquis devant beauté F (reporte responsabilité)
• M donne profondeur à cet aveu : DJ sur lequel tombent F avant même qu'il ne les tombe (les F mais aussi les H comme DC...) victime, sous emprise beauté 'beauté me ravit'
• Intensité désir : DJ proie de son désir ('je ne puis céder', expressionshyperboliques), + fort que lui, ne peut résister à tentation. 'La beauté me ravit' : beauté sujet, elle dirige pers

c. Dom Juan conquérant : ¤Registre épique¤
• Conquête amoureuse comparé bataille, F devient 'objet' à conquérir
• DJ a plaisir extrême (désir vaincre attisé) à déjouer défis (E était marié à D et cet impossible l'attire)
• 'On goûte une douceur...à voir de jouren jour...à forcer pied...' : marques progression temporelles
• 'Mais' marque rupture, plus de progression : une fois obtenue, passion disparaît et c'est l'ennui, lassitude de la victoire ('beau passion fini, nous nous endormons')
• Se compare à Alexandre

3) Une image qui dépasse celle du Dom Juan traditionnel :

a. Un virtuose qui séduit par son discours :
• 'Quoi ? Tu veux...', lien, DJrebondi sur propos S, étonné presque indigné
• Jeu pronoms : DJ élargit propos : utilise 'on' général (vision globale sur H) ; 'pour moi' marque passage à confidence, ex perso ; et 'nous' retour au général qui postule troupe conquérants : veut capter bienveillance auditoire : il est pas unique en son genre. Marques 1ère pers se multiplient ensuite : DJ pris par discours oublie quelque peu S...
tracking img