Dom juan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (337 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Après lecture du livre Dom Juan de Molière, je vais l'analyser à l'aide d'une citation d' Anatole France: « Pour se donner les joies de l'adultère, il faut être une personne pieuse. »De ce fait, je pourrais observer plusieurs idées ou manières de penser sur le thème de l'adultère.
On constate que Dom Juan est l'exacte contraire du profil décrit dans la citation, «Pour se donner les joies de l'adultère, il faut être une personne pieuse. » En effet, il ne croit pas en Dieu comme nous le précise cet extrait du livre: « Vous ne connaissez pasMonsieur (Dom Juan), bon homme, il ne croit qu'en deux et deux sont quatre et en quatre et quatre sont huit. » (acte III scène 2). Pourtant, il s'adonne pleinement aux plaisirs de l'adultère.De plus, on observe que pour atteindre cette « beauté » tant désirée, Dom Juan serait capable de briser un amour déjà existant: « (...) La personne dont je te parle est une jeune fiancée(…) Je ne pus souffrir d’abord de les voir si bien ensemble, le dépit alarma mes désirs, et je me figurai un plaisir extrême, à pouvoir troubler leur intelligence, et rompre cetattachement, (…) »(acte I, scène II). Or, c'est interdit par le dixième commandement qui stipule qu'il ne faut pas convoiter la femme de son prochain. Enfin, il n'hésiterait pas à abandonner safemme pour aller à la recherche de nouvelles conquêtes (acte I, scène II). Pour ma part laisser sa femme subvenir à ses besoins seule, est une chose inconcevable à mes yeux. C'est fairepreuve de lâcheté et d'une faible volonté.
On peut donc conclure, après analyse, que la citation « Pour se donner les joies de l'adultère, il faut être une personne pieuse. » vatotalement à l'encontre des idées de Dom Juan qui n'est pas du tout un fervent croyant de la religion et qui, contrairement aux dires de la citation, prend plaisir à commettre l'adultère.
tracking img