Dom juan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1068 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Etudiez le couple du maître et du valet.  Quelles relations entretiennent Dom Juan et Sganarelle ? Dissertation à caractère analytique, justifier un aspect du sujet par une analyse et proposer une nouvelle approche en élargissant la réflexion. Introduction : référence au théme, genre littéraire, faits evoqués dans le sujet citer le sujet, dégager la problématique annoncer le plan Développement :chaque partie doit s ’ ouvrir avec une introduction prtielle, annonce de la thèse en relation avec le sujet finir avec une conclusion partielle, rappel rapide de ce qui a été démontré Conclusion : bilan ou synthèse du développement élargir la réflexion en prenant un aspect plus général Pour les coneccteurs logiques cf fiche 6 ne pas oublié, sganarelle garant du dicours du DJ Sganarelle leserviteur Sganarelle est au service de Don Juan ; il se présente ainsi dès la première scène de la pièce lors de la conversation qu ’ il entretient avec Gusman « Tu vois en Don Juan mon maître… ». Après la mort de Don Juan, à la fin de la pièce, Sganarelle regrette ses « gages » que le lui devait Dom Juan. Bien que Molière désigne Sganarelle comme le valet de Don Juan, les rapports qui existent entre lemaître et le serviteur sont plus complexes qu ’ ils ne semblent être et les différences se manifestent dans des domaines variés. Lorsqu ’ il est en compagnie de Sganarelle, Don Juan mène le dialogue : il interroge son domestique avec autorité, ou lui donne la permission de s ’ exprimer : « Veux-tu répondre, te dis-je » (acte I, scène 3). « Je te donne la liberté de parler et de me dire tessentiments » (acte I, scène 2). Don Juan utilise Sganarelle en tant que son porte-parole ; il lui ordonne parfois d ’ intervenir à sa place : « Appelle un peu cet homme que voilà là-bas ». Et quels que soient ses sentiments ou son embarras, Sganarelle exécute les ordres. Afin de manifester sa colère et son mécontentement surgissant à l ’ égard de son valet, le maître utilise des termes insultants telsque « traître » « coquin » « maraud » « maître sot ». Le maître montre une certaine cruauté envers son serviteur. Il arrive aussi que le maître expose son serviteur à un rôle de bouffon : il le laisse s ’ exprimer longuement car son raisonnement s ’ appuie seulement sur des proverbes, des légendes populaires, des idées reçues empreintes de naïveté qui rendent souvent le discours comique. MaisSganarelle joue parfois de cet humour et cette fantaisie pour adopter un langage et un comportement qui tendent à faire rire. La question qui se pose également lorsque l ’ on étudie la relation entre ces deux personnages théâtraux est si le rôle de Sganarelle ne serait pas de mettre en valeur, par effet de contraste, l ’ athéisme de Don Juan, son libertinage, étroitement lié à sa condition d ’aristocrate.

Sganarelle étant un homme du peuple, sa culture ne lui permet pas de suivre un raisonnement aussi clairement que le ferait Dom Juan. Nous pouvons donc dire que sa foi est naïve, presque mêlée à la superstition et aux croyances les plus invraisemblables. In fine, le valet ne fait que se soumettre aux sacrements imposés par l ’ Eglise par crainte du péché, tandis que le libertinage de sonmaître est un sorte de bravade, une recherche de pouvoir et de liberté. Enfin, Sganarelle souligne l ’ athéisme de Dom Juan, dans la mesure où il participe aux avertissements qui laissent prévoir le châtiment final du libertin. Sganarelle met en garde son maître à plusieurs reprises durant la pièce et fait allusion à son hypocrisie qu ’ il manifeste à travers la foi simulée. (cf acte I scène II : «Les libertins ne font jamais bonne fin. Le Ciel punit tôt ou tard les impies ». Nous constatons aussi que l ’ attitude de Sganarelle suit l ’ évolution de l ’ intrigue : ses propos traduisent initialement la crainte, le présage, et plus tard annoncent la mort et la damnation du libertin qui affiche d ’ autant plus son athéisme. C ’ est pourquoi Sganarelle, dans l ’ acteV scène 2, déclare : « Vous...
tracking img