Dom juan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1196 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dom Juan Act 1 Sc 2
I La philosophie de Don Juan ou la théorie du Don Juanisme
L'eloge de l'inconstance
Don Juan justifie ici l'infidélité, par une idée de la justice : " Les justes prétentions qu'elles ont sur nos coeurs " ( ligne 13 ). Il obéit donc selon lui en faisant cela a la nature ( ligne 21 ) : " ou la natude nous oblige ". Il se justifie donc sur le plan culturel et naturel, etmontre l'importance de la nature chez les libertins, qui est supérieure a la religion et l'éducation. C'est une force selon lui qui le surpasse ( argument peu valable ). Don Juan dénigre la fidélité et la méprise : il utilise pour la qualifier des termes péjoratifs ; " la constance " , " ridicules " , " faux honneur ". La fidelité est comparable a la mort pour Don Juan. Pour lui le plaisir est dans laconquete, il montre son gout pour la nouveauté ( ligne 27 ) : " l'amour est dans le changement " , et son gout pour la résistance. On peut aussi voir en ce gout de la conquete un narcissisme : Don Juan veut s'assurer qu'il plait, qu'il existe.
L'amour est vu comme une conquete
Don Juan utilise un lexique guerrier, et se compare a Alexandre le Grand.
II L'autoportrait
Don Juan incarne lelibertin, et Moliere s'inspire et transfigure a travers Don Juan le Prince de Conti, qui a été elevé dans le meme college que lui.
Beaucoup de démocrates pensaient que la religion amenaient la guerre et il entretenaient un dégout pour la religion : ils appellent a une liberté d'esprit ( en etant athé ) et a une liberté de corps, de moeurs.
Don Juan revendique une liberté absolue
Il remet en causeles regles morales traditionnelles, son personnage est instable, ce qui montre sa volonté de liberté. Il manipule les autres et est plein d'orgueil, il méprise ceux qui n'ont pas la meme philosophie. C'est un personnage dominateur a travers l'amour.
Don Juan esthete
Don Juan considere l'amour comme un art, et fait une référence au regard en utilisant le champ lexical de ce dernier, il évoque leplaisir des yeux. Pour lui l'amour est comme une comédie ou l'utilisation de la stratégie est impérative.
Don Juan est éloquant
Il utilise le langage soutenu de l'aristocratie, cela se voit par la richesse du lexique employé : il se révele maitre du langage.
Conclusion
Le theme de l'inconstance est tres a la mode au XVIIe siecle ( thopos ). Rien n'est nouveau pour les personnes a l'époque.Moliere veut nous montrer que Don Juan domine par son langage : c'est un retheur ; mais aussi qu'il y a un talent de comédien et qu'il s'agit du double du spectateur. Ce texte correspond a ce que disait Sganarelle " Un grand seigneur méchant homme " : l'attente du spectateyr est comblée. Don Juan assume tout ce qu'il dit et montre que l'amour est un art de vivre et un moyen de domination. Don Juanapparait comme un personnage hors du commun, démesuré ( éminemment dramatique ).
Un duo inhabituel.
Dans cette première partie de l’étude, nous constatons que Sganarelle peut disputer avec son maître mais n’a pas le droit aux remontrances. Ainsi Don Juan affirme « je te donne la liberté de parler et de me dire tes sentiments », traditionnellement les valets dans les comédies de l’époque sontconsidérés comme des bouffons mais là nous remarquons une relation privilégiée. Cette relation repose sur la complicité de Don Juan, il se sert de son valet comme un auditoire, il lui montre son vrai visage (comme dans la tirade) et s’en sert comme reflet de la société. Sganarelle, miroir de la société, se voit alors être la victime de l’éloquence de son maître, puisque n’étant pas allé à l’écoleil ne peut qu’admirer l’argumentation de son maître « vous parlez tout comme un livre », «  je ne sais que dire….J’avais les plus belles pensées du monde, et vos discours m’ont brouillé ». Sganarelle, fasciné, essaye de raisonner son « complice », mais son argumentation n’est pas assez ouverte, développée, il ne se sert que de la punition divine, qu’il n’est pas bon de « se jouer d’un mystère...
tracking img