Dom juan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1045 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire composé

Dom Juan, Acte IV, scène 6 :
Le face à face avec Elvire

Molière

Introduction :
Au cours de l’acte 4, Dom Juan est chez lui et il apparaît comme un homme traqué. On assiste au défilé des fâcheux : Mr Dimanche, son créancier, Dom Louis, son père et Dom Elvire, son épouse. Le spectateur découvre une Elvire métamorphosée. À la colère de la femme trompée et amoureuse afait place l’apaisement de celle qui parle au nom de Dieux et qu’aucun amour terrestre ne peut plus atteindre.
Elvire incarne la dernière main tendue à Dom Juan, la dernière tentative sincère et désintéressée, ce qui implique que les enjeux de cette scène sont intenses.
En quoi cette scène introduit-elle le registre tragique dans l’œuvre ?

Plan :
I Une Elvire métamorphosée
II Une tentativede persuasion
III L’échec d’Elvire

Développement :
I Une Elvire métamorphosée
- Plusieurs éléments suggèrent l’urgence de la visite d’Elvire. Il est tard, Ragotin fait allusion à une dame voilée. Elvire parle de son apparence négligée « dans cet équipage » : visite qui traduit l’urgence. Le voile matérialise la métamorphose due aux choix de vie d’Elvire « le ciel m’a touché le cœur »dit-elle, « ma retraite est résolue », « dans cette retraite ».
- Dès qu’elle prend la parole, Elvire semble transportée. Elle prononce une tirade très longue (les tirades de Dom Juan et Sganarelle sont des apartés). A aucun moment Elvire ne semble ni touchée, ni consciente de ces interruptions. Elle souligne l’opposition entre le passé et le présent, elle reconnaît que le matin c’était son orgueilqui s’exprimait : « pleine de ce courroux ». Elle se présente comme guidée par la grâce divine. Elle a subit une conversion mystique qui modifie son rapport aux autres et s’exprime avec la rhétorique des prédicateurs.
- Elle oppose l’amour terrestre et l’amour mystique. Amour terrestre connoté négativement, isotopie « indignes, ardeurs, transports tumultueux, attachements criminels, honteuxemportements, amour grossier, folles pensées, égarements… ». À l’opposé, l’amour mystique est connoté positivement : « flamme épurée, tendresse toute sainte, parfait et pur amour, joie incroyable, douce consolation… ».
- Différentes périphrases permettent à Elvire d’annoncer le dénouement : « Un exemple funeste de la justice du ciel », « l’épouvantable coup qui vous menace », « les suppliceséternels ».
- Dans la mesure où Dom Juan est persuadé qu’il doit changer, ce discours devrait être convaincant. Le registre est pathétique et l’enjeu le rend tragique. Elvire se sent touchée par la grâce, investie d’une mission : « Ce ciel qui m’a touché le cœur m’a inspiré de vous venir trouver ». Elle cherche à s’interposer entre Dom Juan et le châtiment qui le menace, c’est pour cette raison qu’ellemultiplie les arguments à visée persuasive.

II Une tentative de persuasion
- Elvire cherche à persuader Dom Juan de se repentir et de sauver son âme, elle doit le convaincre qu’un changement est encore possible. Il doit corriger sa vie et prévenir sa perte. Son art oratoire est fondé sur une structure rigoureuse.
- Elle rappelle les offenses de Dom Juan qui justifient le danger qui le menace :« ont épuisé sa miséricorde ». Elvire indique l’urgence du repentir : « peut-être n’avez-vous pas encore un jour à vous pouvoir soustraire au plus grand de tous les malheurs ». Elle prépare ainsi le spectateur à l’intervention de la foudre divine.
- Elle introduit des éléments d’ordre sentimental en parlant de l’amour qu’elle a autrefois éprouvé pour Dom Juan. Elvire en parle au passé : « Je vous aiaimé ».
Utilisation du passé composé, volonté que cet amour change l’attitude de Dom Juan.
- Elle fait aussi alterner les supplications : « Je vous en conjure », « Je vous en prie », « De grâce », « Je vous le demande avec larmes » (2 fois) et les impératifs : « accordez-moi », « ne me refusez point », « sauvez-vous ». Elvire s’appuie sur des hyperboles « supplices éternels », « cruels...
tracking img