Don juan acte 5 scene 5 et 6

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1317 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dom Juan (Acte V , scène 5 et 6) 
Le dénouement 

Introduction: 

Situation: L’acte V met en scène les sommations finales du destin et la chute de DJ aux Enfers ; l’acte s’ouvre sur un double coup de théâtre: la conversion de DJ: après avoir menti à son père(scène 1 ), et avoir fait l’éloge de l’hypocrisie(scène 2), DJ révèle sa stratégie. Il utilise la religion pour masquer son immoralité. Pendant un long moment dans la pièce, DJ est empêcher de souper : il a de plus en plus de mal à manger // de plus en plus mal à réussir ses séductions. C’est à un repas qu’il invite la statue de pierre ( d’où le titre espagnol « el convidado de piedra » contre toute attente, la statue accepte l’offre et retourne l’invitation de manière à placer DJ dans les circonstances d’un repas que lecommandeur a préparé spécialement pour le damné. 
Il s’endurcit dans sa faute, jusqu’à vouloir abattre d’un coup d’épée le spectre, qui, le dernier voudra convaincre de renoncer. Arrêté par le fantôme de la femme voilée qui redouble le retour d’Elvire revêtue elle aussi d’un voile. La femme voilée se mue en image du Temps pour signifier que la vie de Dom Juan va dans l’instant être terrassé. 

I) Lespectre : la mort et la machine. 
a) L’apparition du surnaturel 

DJ voit passer un spectre devant lui : fantôme de toutes les femmes déshonorées et perdues par DJ, il offre une dernière chance à DJ : «  Dj n’a plus qu’un moment à pouvoir profiter de la miséricorde du Ciel ; et s’il ne se repent ici, sa perte est résolue » ; voix difficilement identifiable : « Qui ose tenir ces paroles? Je croisconnaître cette voix » Dj veut « voir » ce qu’est le spectre, il veut dévoiler les apparences pour connaître la vérité; au nom de la raison souveraine, il veut identifier le phénomène qu’il voit : « spectre, fantôme ou diable, je veux voir ce que c’est » Spectre = allégorie du Temps (« changement de figure ») qui s’envole. 
Moins rationaliste, plus proche de la superstition qui accrédite lesmystères extravagants de l’univers, Sganarelle, lui, croit. Pour lui, cette apparition est la marque de la puissance invisible de Dieu : «  Ah ! Monsieur, rendez vous à tant de preuves, et jetez-vous vite dans le repentir. » Il insiste auprés de DJ pour qu’il évite la tragédie. Le valet joue deux fonctions ici: il introduit le comique dans ce moment fantastique et dramatique; mais il est aussiimpuissant à faire entendre raison à son maître. 

b) L’épreuve héroïque 

Par une métamorphose fantastique, le spectre revêt l’habit du Temps; DJ se heurte donc au Temps qu’il a outrageusement méprisé. Il croyait pourvoir se maintenir dans la répétition de ses instants de jouissance. Homme du présent, du plaisir le plus immédiat, Dj ignore le passé ( Il oublie ses victimes et ne regrette rien) etle futur ( il ne prend pas garde à sauver son âme.) DJ, le libertin, ne peut plus rien face à l’irrationnel. Opiniâtreté orgueilleuse de Dj: «  rien n’est capable de m’imprimer de la terreur »; « Non, non, il ne sera pas dit, quoi qu’il arrive, que je sois capable de me repentir » : éprouve de la fierté à ne pas faillir à sa réputation, à son propre mythe. > Le repentir ne dépend pas d’un coup dethéâtre. 
L’épreuve de la mort est vécue comme une preuve héroïque : tandis qu’au cours de l’acte V, DJ avait accepté l’artifice du masque, celui de l’hypocrisie conformiste, il apparaît ici grandi par le combat perdu de la mort. 
> Pan 
Ache de Dj, qui s’élève à la hauteur de son mythe. Homme de la négation absolue, ( à Dieu, aux usagers sociaux, aux croyances…), DJ prononce par 2 fois le nondu refus (« Non, non »scène 5 et 6) 

II) Le châtiment : un dénouement merveilleux. 

a) Un châtiment exemplaire. 

Intervention de la statue du commandeur : arrête DJ dans son élan «  Arrêtez Don Juan » (scéne6) Représentation du divin et de la loi; invité de pierre > confère rigidité, caractère inébranlable ; lien avec la mort qui rigidifie le vivant. L’inconstance et la légèreté...
tracking img