Don juan mise en scene

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (985 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 février 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
DON JUAN DE MARCEL BLUWAL

1. Ce téléfilm en noir et blanc est diffusé sur la première chaîne française le 6 novembre 1965

2. Lieux du film monumentaux :
❖ écuries de Chantilly,❖ les Salines de Chaux ;
❖ le 1er acte : hôtel de Trianon Palace à Versailles.
❖ La statue mesure 4 m : elle rappelle les statues monumentales du Bas Empire Romain qui avaient pourbut de créer l’effroi.

3. Les extérieurs sont souvent tournés dans les " Salines de Chaux " qui en imposent par leur architecture gigantesque.
❖ « Pour le premier acte, j'ai fait vider lessalons du Trianon- Palace à Versailles : Dom Juan et Sganarelle, minuscules devant les immenses baies et les longs couloirs, ont toujours l'air " de passage ".
❖ La plage, au deuxièmeacte, est réduite à une interminable bande de sable gris.
Il mêle également certains aspects baroques des décors d'église (des angelots par exemple) aux formes géométriques du triangle et dela sphère qui symbolisent la franc-maçonnerie ;
❖ cette ambiguïté de l'errance religieuse de Dom Juan est soulignée tout au long du film par la Marche funèbre maçonnique, et le Requiem deMozart ».

4. Le texte est respecté mais la pièce est située dans un cadre volontairement intemporel car Bluwal affirme: « Pour moi, D.J n'a pas d'époque: il est de tous les temps. » => le costume:compromis entre le smoking moderne et les manches à dentelles du Grand Siècle. En réalité le personnage et le monde dans le lequel il évolue évoque le XVIII

5. Le réalisateur a cherché, autravers de son téléfilm, à révéler l’intemporalité de la pièce. Il laisse en effet de côté la reconstitution d’époque ; les acteurs jouent sans perruques et les décors n’ont rien du baroque des châteaux dutemps de Molière

6. La musique est celle de Mozart et extraite de son Requiem; Bluwal voulait appeler son émission : Requiem pour D.J car lorsque la pièce commence il est déjà mort.

7....