Don juan, un personnage ambigu

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (935 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le personnage-titre est presque toujours en scène .Sa personnalité est donc présentée en détail, et elle est riche et nuancée. Bien qu’il ait un nom espagnol, Don Juan, chez Molière, est un noblefrançais. C’est un grand seigneur libertin qui appartient à cette noblesse du XVIIe siècle, privée par le roi Louis XIV de toute possibilité d’action et réduite à l’oisiveté. Il dépend ainsi entièrementde la fortune de son père, et lorsque ses revenus ne lui suffisent pas, il emprunte à la bourgeoisie, pour tenir son rang et assurer son train de vie. Il a d’ailleurs l’allure, le comportement et lecourage du noble dont il a également gardé un certain sens de l’honneur. On peut le considérer à trois niveaux, dans ses rapports avec l’amour, la société et la religion.

1 — Le séducteur
C’est lapremière facette du personnage de Don Juan, à laquelle se rattachent
la plupart des motifs folkloriques auxquels on le réduit parfois (le catalogue, la
religieuse séduite, etc.) On pourrait croirequ’il recherche essentiellement la
satisfaction des sens, mais quand il parle de ses conquêtes (I, 2) cet aspect des
choses n’est jamais envisagé. Il semble que ce qui l’intéresse soit la conquêtepour la conquête. Les femmes sont d’ailleurs considérées comme des objets (cf.
les dents de Charlotte, II, 2) Mais Don Juan apparaît aussi comme un esthète. Dans sa déclaration d’intention (I, 2),c’est le thème de la beauté qui revient le plus souvent. Il semble alors aussi séduit que séducteur. De même (III, 5) il n’hésite pas à faire un détour pour admirer la beauté du tombeau du Commandeur. Laséduction telle que la pratique Don Juan est aussi une fuite en avant : en renouvelant sans cesse une expérience identique, il tente d’échapper au temps qui passe. Ainsi il vit dans un présent éternel.Il ne doit donc jamais se laisser lier, être toujours disponible. Il apparaît insatiable, voire mégalomane (I, 2). Il envisage la séduction comme un combat (le champ lexical de sa première...
tracking img