Don juan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1018 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Plan de développement
Idée principale 1
Don Juan est un homme qui ne tolère aucune entrave à sa liberté.
Idée secondaire 1.1
Don Juan exprime un profond mépris pour la fidélité.
Développement :
-       Explications d’après le contenu.
-       Sur le ton d’un plaidoyer, il raconte sa révolte contre la fidélité : des verbes comme : renonce, s’ensevelir, être mort. La fidélité tue la passionamoureuse.
-       Comme les libertins de l’époque, il remet en cause les règles du mariage.
-       Il a abandonné sa femme Elvire pour le plaisir d’en séduire une autre.
-       Il a un caractère inconstant.
-       Rester fidèle est un «faux honneur».
Citation :
«J’ai beau être engagé, l’amour que j’ai pour elle n’engage point mon âme à faire injustice aux autres.»
«Tout plaisir estdans le changement.»
-       Explication de la forme.
-       Antithèse («beau être engagé » et «une belle n’engage point »)
-       Répétition du verbe «engager».
-       Altération par le son «j».

Idée secondaire 1.2
Son goût de conquêtes amoureuses n’a pas de limite.
-       Explication par le contenu.
-       Il y a dans sa conception de l’amour et de la séduction un plaisir qui prendla forme d’un combat amoureux et apparente l’amour à l’art de la guerre. Don Juan est un guerrier de l’amour.
-       Il a «l’ambition des conquérants» et se compare même à Alexandre Le Grand.
Citation :
«Il n’est rien qui puisse arrêter l’impétuosité de mes désirs, je me sens un cœur à aimer toute la terre.»
-       Explication par la forme
-       Il a le langage du mégalomane, c’est unorgueilleux qui s’exprime par hyperboles : «impétuosité de mes désirs» et «aimer toute la terre».
-       Champ lexical de la guerre ou comme étant militaire, omniprésent dans l’exposition de sa stratégie amoureuse : réduire, combattre, rendre les armes, forcer pieds à pieds, vaincre, maître, conquête, triompher, résistance, conquérant, victoire, Alexandre.
La fidélité d’après Dom Juan

L’auteurde cette pièce de théâtre, Molière, est né à Paris en 1622. Il vécut à l’époque du classicisme et de la monarchie absolue de Louis XIV. Il demeure après pas moins de quatre siècles, l’un des plus grands écrivains de théâtre occidental. C’est probablement, car il a su créer des personnages qui sont à l’image de la vie réelle de son époque, mais qui ont aussi su rester universels et d’actualités.Ainsi, Dom Juan ou le Festin de Pierre, cette fameuse comédie «baroque» censurée puis interdite au temps de Molière, continue de nos jours, à séduire les lecteurs et les spectateurs. Dans la scène en cause (scène 2, acte 1), Don Juan expose sa philosophie de l’amour à Sganarelle, qui désapprouve la conduite morale de son maître et le fait qu’il vient d’abandonner sa femme Elvire. Tout nous démontredans cette histoire la personnalité de libertin de son personnage. Non seulement il ne tolère aucune entrave à sa liberté, mais avant tout, il est un épicurien qui veut profiter au jour le jour de tout ce que la vie lui offre de beauté et de défis amoureux. (192 mots)

Dès les premières lignes de l’extrait, Don Juan exprime le profond mépris qu’il a de la fidélité. Il adopte, pour dire sarévolte et donner de l’importance à son discours, un ton de plaidoyer et les verbes qu’il utilise sont d’ailleurs très évocateurs : renonce, s’ensevelir, être mort. Pour lui la fidélité tue la passion amoureuse et tue la jeunesse. Donc, de façon provocante, il remet en cause les règles de la morale traditionnelle, notamment celle du mariage, qui voudrait qu’on s’attache à quelqu’un pour la vie. Or, DonJuan vient tout juste d’abandonner sa femme Elvire pour avoir le plaisir d’en séduire une autre. Sans scrupule ou remord, il le proclame : « j’ai beau être engagé, l’amour que j’ai pour elle n’engage point mon âme à faire injustice aux autres». L’antithèse et le parallélisme présent dans cet extrait : «beau être engagé» et «belle n’engage point». En plus de l’allitération avec le son «j» et la...
tracking img