Don juan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1883 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Oeuvre Complète n°1

DOM JUAN, de MOLIERE

1) Intro générale

2) Acte 1 scène 1 --> Scène / acte d’exposition

3) Acte 1 scène 2 --> discours de DJ en faveur du libertinage amoureux

4) Acte 2 : farce + comparaison classicisme // baroque

5) Acte 3 scène 2 : Le Pauvre

6) Acte 4 scène 3 : Mr Dimanche

7) Acte 5 scène 2 : critique des faux dévots.

8) Conclusion généraleIntro générale:

DJ = oeuvre la + importante de Molière (avec Le Tartuffe et le Misanthrope)
DJ échappe aux pièces classiques: pas d’unité de temps, tragi-comédie
DJ transgresse l’esthétique théâtrale du 17e siècle

Mythe de DJ:
Raille les libertins (noblesse décadente)
Libertinage amoureux, social (ridiculise la bourgeoisie) --> Mr Dimanche
Miroir Sté de l’époque: Noble en fuite
DJ = hérosromantique
Censuré par Cie du St Sacremt

Goûts du public:
-Pièces à machines: machinerie élaborée, imagination frappée
-Genre Italien
(Titre éponyme)
Comédie héroïque
merveilleux (la statue du commandeur)

Retour au sommaire
Acte 1 Scène 1

Scène d’exposition: intrigue initiale
Scène «In medias res» : le rideau se lève alors que la scène a déjà commencée
Sganarelle: Valet bouffon,couard, soumis et faible, servile.
éprouve à la fois répulsion et admiration vis à vis de DJ
Mvts de la scène:
- «billevesée ____ Tout ce que nous croyons» : Caractère de DJ
- «croyons ____ soir» : dénonciation de son libertinage amoureux
- «tu demeures surpris ____ ça que mon âme déteste» : dénonciation du libertinage amoureux de DJ
- Fin: Transition

ETUDE:
pron. personnel à valeuremphatique: «je n’ai pas grand peine» --> vantard
Investigation psychologique à propos des exactions de son maître: travail de réflexion et d’analyse de la part de Sgana.
«Pèlerin» : connotation ironique (religieuse)
Hésitation à parler de Sg: preuve de sa couardise / peur vis à vis de son maître
Style ponctué
Gradation des insultes --> Caractère d’exception de DJ
Enumération de qualificatifstrès dépréciatifs --> Montre les divergences de DJ
Esprit plein de préjugés, tentant de donner des explications à tout le monde
DJ = «épouseur à toutes mains»:
Femmes=proies / faire-valoir personnel-----
Inconstance / instabilité amoureuse----------
conquête (séduction = guerre remportées)--
Femmes = défis personnels------------------- LIBERTINAGE AMOUREUX
Assouvissement duplaisir--------------------
Vis à l’instant présent-------------------------
Mais paradoxe: c’est finalement une fuite de lui-même, de ce qu’il est devenu (pauvre noble)
On retrouve le portrait de Sg là-dedans:
Sg = double antithétique de DJ
«Loup-garou» : superstition de Sg Matérialisme de DJ
«Sardanapale / Epicure» : vantard (de sa culture)
«Pourceau / Epicure» : Philosophe Grec --> Développer culturedu plaisir
Servilité --> Charisme de DJ
Gradation vers le burlesque
Périphrase
Collectionneur de femmes
Transgresse es règles morales
Technique du portrait --> Surenchère («Ebauche»)
Portrait superlatif absolu
Ignominie
Fascination et soumission
Transition : situation spatiale: «Palais»
Menace de Sg à Gusman --> Preuve de sa peur

Retour au sommaire
Acte 1 scène2: Discours de DJEloge du libertinage amoureux.
Découpage : « Quoi… » : Propos conduisant DJ à s’insurger contre Sgana.
« Pour moi… changement » : DJ témoigne de son activité libertine de façon + personnelle (confidences)
« On goûte aux douceurs… fin » : descriptif de la conquête amoureuse. Voc de la guerre.

Ligne directrice : En quoi DJ, figure emblématique du libertinage amoureux, justifie-t-il avecviolence et brillot son libertinage.

Exclamation : « Quoi ! » ? donne le ton pour tte la tirade. Remet hiérarchie en place.
Altercation violente : question théorique. Veut simplement l’assentiment de Sg, pas de réponse.
Anaphore : proposition sub [K] avec DJ brillant et violent, sachant trouver des arguments.
Tutoiement ? infériorité Sg
Critique la fidélité du mariage ? lexique du « renoncement...
tracking img