Done elvire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (708 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Compte rendu de théâtre : Oedipiades

Le vendredi 4 février, à la salle Becket nous avons eu l’honneur d’assister à la création de la pièce « Oedipiades », écrite par Driss Ksikes, rédacteur enchef du célèbre journal « Telquel ». Cette pièce a été spécialement conçue pour la compagnie marocaine Dabateatr de Rabat.
Le titre de la pièce rappel le complexe d’Œdipe, qui consiste en gros à unecompétition entre le père et l’enfant pour l’accès à la mère. Selon Freud, ce complexe conduit à des comportements hostiles envers le père. Cette pièce transpose ce mythe dans une sociétécontemporaine : Celle-ci met en place la confrontation d’un père et son fils. Le père, Moussa à peine sortit de prison, revient vivre chez son fils, Ali qui redoute le moment de l’arrivée de ce père méconnu. Oncomprend par l’intermédiaire d’Ali, que le père a tué un soir, un jeune homme dans bar. Celui-ci se défend on donnant comme argument, l’alcool. En effet ce dernier ne se trouvait pas dans son état normalet ne pouvait plus distinguer ses faits et gestes. Cependant le fils est plutôt sensible et ne sait pas comment agir devant l’intrusion d’un nouveau résident. Il se confit alors à « sa mèrevirtuelle » qui le conseille se réagir normalement (voire froidement) avec son père en prétendant que celui-ci ne méritait aucun geste affectif. Il y a donc une difficulté d’entente entre un père exigent, quiveut toujours avoir le dernier mot et un fils qui est devenu indépendant et a réussi à se construire malgré l’absence de son père.
Commence alors la confrontation des deux personnages, autour d’unmatch de foot qui fait office d’un duel captivant.
Le décor est assez moderne : la scène est disposée d’un grand paravent blanc au milieu, qui fait office d’un ordinateur. Celui-ci représenterait« la mère » d’Ali et crée donc une impression fictive de l’histoire. Cependant les habits deux personnages donnent un effet plus réaliste : le père est vêtu d’un costume noir, contrairement à Ali...
tracking img