Dons du sang

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3773 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Un don de sang est un processus par lequel un donneur de sang est volontaire pour se voir prélever du sang qui sera stocké dans une banque du sang avant de transfuser un malade lors d'une transfusion sanguine. En France, en Belgique, en Suisse et au Canada, le don de sang est bénévole : autrement dit, les donneurs ne sont pas rémunérés, contrairement à d'autres pays.
Sommaire
[masquer]* 1 Conditions préalables au don
o 1.1 En France et au Québec
+ 1.1.1 L'âge
+ 1.1.2 Le poids
+ 1.1.3 Les populations à risque contre-indiquées
+ 1.1.4 Fréquence de dons
* 2 Le don
o 2.1 Les raisons d'une augmentation des besoins
o 2.2 Une stabilisation des dons
o 2.3 Des stocksentre diminution, stagnation et hausse
o 2.4 Des objectifs accessibles
o 2.5 Les différents types de don
+ 2.5.1 Le don de sang total
+ 2.5.2 Don par aphérèse
# 2.5.2.1 Le don de plasma
# 2.5.2.2 Le don de plaquettes
# 2.5.2.3 Déroulement du don
+ 2.5.3 Le donautologue ou autotransfusion
o 2.6 Statistiques
* 3 Suites du don
o 3.1 Recommandations après le don
o 3.2 Devenir des produits recueillis
o 3.3 L'information subséquente du donneur
o 3.4 Tarif de la poche de sang
* 4 Aspects culturels
* 5 Notes et références
* 6 Voir aussi
o 6.1 Bibliographie
o 6.2Liens internes
o 6.3 Liens externes

Conditions préalables au don[modifier]

Lorsqu'un donneur arrive sur une collecte de sang, il répond à un questionnaire médical sur son état de santé. Les questions peuvent impliquer son âge, son poids, son dernier don de sang, son état actuel de santé, et divers facteurs de risque comme les tatouages, l'usage de stupéfiants (usage récréatif oudopant), les derniers voyages internationaux, et l'anamnèse sexuelle. Les réponses sont associées au sang donné, mais l'anonymat reste garanti. Il est à noter que les conditions varient selon les pays : si la contamination par une maladie sexuellement transmissible (MST), l'appartenance à une population à risque, un état évident d'ébriété ou un long séjour en Afrique noire interdisent un don du sangquel que soit le pays, les États-Unis interdisent également le don du sang aux personnes ayant résidé plus de cinq ans en Europe depuis 1980.

En France, avant un don de sang, le médecin de collecte de l'Établissement français du sang (EFS) mène un entretien médical avec chaque candidat au don. Cela lui permet d'évaluer l'état de santé du candidat et de déterminer s'il est apte, ou non, par soucide sécurité pour lui, à donner son sang. Depuis 2008, sauf pour les donneurs réguliers, un contrôle du taux d'hémoglobine est effectué avant le don.

Il est fortement conseillé de bien manger et d'être bien en forme avant de réaliser un don de sang.
En France et au Québec[modifier]

Depuis 2000, après le scandale du sang contaminé à la fin des années 1980, seuls www.dondusang.netl'Établissement Français du Sang et le Centre de transfusion sanguine des armées ont été habilités à collecter le sang en France. Au Québec, Héma-Québec est le seul opérateur à qui l'on peut donner du sang, dans une collecte mobile ou un centre Globule.
L'âge[modifier]

En vertu de l’article L. 1221-5 du Code de la santé publique, aucun prélèvement de sang ne peut avoir lieu sur une personne mineure,hormis à titre exceptionnel, en cas d’urgence thérapeutique et avec le consentement des parents. L’âge minimum pour pouvoir faire don de son sang est donc l’âge légal de la majorité, à savoir 18 ans en France.

En France, le donneur doit être âgé [1]:

* de 18 à 70 ans pour un don de sang total (les dons de personnes de plus de 65 ans sont soumis à l'appréciation d'un médecin d'établissement...
tracking img