Dormeur du val

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1008 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Volet 1 : Tableau-synthèse

Veuillez remplir les espaces prévus à cet effet.

|« Le dormeur du val », de Rimbaud |
|Réseau de sens|
|Procédés thématiques |Preuves textuelles |Interprétation |
|ou procédés d’écriture | | |
|Champs lexicaux |     «verdure », « rivière», « herbes », « montagne », « |États opposés |
|Nature |cresson bleu », « glaïeuls », « Nature ». |     Le champ lexical de la nature est opposé à celui du soldat.|
| | |La natureévoque plus la fraicheur, les fleures, un endroit où |
| | |l’on pourrait être heureux. Alors que le champ lexical du soldat|
| | |évoque plus la pâleur, la tranquillité, la froideur. |
|Soldat|     « haillons », « soldat », « Pâle », « froid » | |
|Verbes |     « chante », « Accrochant », « Luit », « berce-le », « |     On sent le mouvement et la joie que procure la nature. La |
|Nature |frissonner ».|vie est présente dans ce lieux. |
|Soldat |     « ouverte », « baignant », « Dort », « étendu », « |     Le soldat lui reste « étendu », immobile, sans émotion. |
| |fait un somme ». ||
|Sens |     « chante », « mousse de rayons », « frais cresson bleu|Comparaison |
|Nature |», « lumière pleut », « chaudement », « parfums ». |     Les cinq sens sont la : «chante», l’ouïe, «lumière pleut», |
| ||vision, «chaudement», toucher, «frais cresson bleu», gout, |
| | |«parfums», l’odorat. |
|Soldat |     « froid »|     Absence presque de sens. Comparé à la nature. Le contraire |
| | |du vivant. |
|Champ lexical du sommeil |« Dort », « étendu », « fait un somme », « lit » |Explication |
||      |     La tranquillité est mise en valeur, l’immobilité aussi. On |
| | |est appeler à penser que le soldat se repose. |
|Indices liés à la mort |« trou de verdure »...
tracking img