Dosage et titrage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1940 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 avril 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Dosage et titrage
Le but de cette manipulation est de vous familiariser avec la technique de dosage ou titrage d'acides ou de bases.
I. Description et utilisation de la verrerie :
On distingue deux grandes catégories :
1. Instruments délivrant ou contenant des volumes approximatifs
* Le bécher est le récipient classique en chimie, les situations où l'on peut l'employer sont sinombreuses qu'il est inutile de les répertorier. Notons qu'il est utile pour transvaser des solutions ou pour prélever une solution avec une pipette par exemple. Les graduations d'un bécher donnent uniquement un ordre de grandeur du volume contenu, elles sont très peu précises !!! (Erreur de 10 ou 20 ml possible...)
* L'erlenmeyer est le récipient idéal si on veut éviter les projections de lasolution contenue. Ainsi, si on mélange deux liquides très réactifs son utilisation est préférable pour des raisons de sécurité. Son col étroit permet de fixer un bouchon mais il ne permet pas de prélèvement avec une pipette ou de faire passer une sonde de pH-mètre. Comme pour le bécher les graduations ne sont pas précises.
* Le verre à pied ou éprouvette graduée permet de mesurer avec uneprécision raisonnable, un volume donné de solution. Au cours de la mesure, l'œil doit être placé au même niveau que la surface du liquide.
2. Instruments utilisés en analyse volumétrique et délivrant ou contenant des volumes connus avec précision
* Le matras, jaugé ou fiole jaugée comporte un trait de jauge qui permet d'y verser un volume précis de liquide. Elle est généralement utilisée pourpréparer des dissolutions de substances solides afin d'obtenir une concentration précise ou pour effectuer une dilution d'une solution déjà préparée.
* La burette, fixée à un statif est utilisée pour délivrer des volumes variables connus avec précision. Elle est munie d'un robinet en verre ou téflon. Le tube est gradué, par exemple 50 ml en dixièmes de ml.
* Les pipettes servent àprélever un volume exactement connu de liquide. Elles sont de deux types :
Les pipettes jaugées possèdent un ou deux traits de jauge et un réservoir central. Elles délivrent des volumes de 1, 5, 10, 25, 50 et 100 ml.
Les pipettes graduées délivrent des volumes variables connus avec précision.
Autant que possible, il convient d'utiliser une pipette à un trait pour laquelle l'erreur est plus faible.Becher | |
Erlenmeyer | |
Verre à pied | |
Matras | |
Burette | |
Pipette jaugée | |
Pipette Graduée | |

II.1. Utilisation de la pipette :
* Plonger sa partie inférieure dans le liquide à prélever et aspirer lentement de telle façon que le liquide dépasse de 1 à 2 cm environ le trait de jauge. Eviter que la pipette ne sorte du liquide. La brusque rentréed'air qui en résulterait pourrait entraîner une projection de liquide dans la bouche. C'est pourquoi d'ailleurs on ne peut en aucun cas prélever en aspirant à la bouche une solution corrosive, solution concentrée d'acide ou de base par exemple. Les propipettes, poires de prélèvements et systèmes apparentés servent à éviter de pipeter avec la bouche.
* L'écoulement du liquide se bloque et serégule par simple pression de l'index au sommet de la pipette. En soulevant l'index, laisser alors s'écouler le liquide jusqu'à ce que le bas du ménisque soit tangent au trait de jauge (l'œil étant à la hauteur du trait de jauge afin d'éviter l'erreur de parallaxe).
* On dispose ainsi d'un volume exactement connu de solution qu'il suffit dès lors de laisser écouler dans le récipient devantcontenir la prise. Ce dernier est incliné par rapport à la pipette placée verticalement et touchant la paroi intérieure. Le fabricant de la pipette tient compte des quelques gouttes qui restent fixées par capillarité à sa base (il ne faut donc absolument pas souffler).
* La pipette sera d'abord rincée 1 à 2 fois avec de l'eau distillée et ensuite avec un peu de la solution à pipeter.
II.2....