Dossier 18 eme siecle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2037 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’esclavage au XVIIIe siècle

Introduction
Aux XVIIe et XVIIIe siècles, la "traite des noirs" est liée au développement des grandes compagnies commerciales et à l'expansion coloniale des pays européens vers le Nouveau Monde.
Le pouvoir royal fournit une assise juridique à l'esclavage avec le Code Noir rédigé par Colbert et promulgué par Louis XIV en 1685. L'Église, rassure les consciences :dans son Avertissement aux Protestants (article 50), Bossuet rappelle que "condamner l'esclavage reviendrait à condamner le Saint-Esprit qui ordonne aux esclaves, par la bouche de Saint-Paul, de demeurer en leur état et n'oblige pas le maître à les affranchir. "

1- «  Le nègre de Surinam » de Candide .

Premier axeLe texte est construit sur un constat qui est constitué de plusieurs parties .1) Tout d’abord il y a un constat dans le récit .- " ils " désigne Candide et son valet Cacambo. La rencontre des trois personnages, Candide et Cacambo en mouvement et le nègre qui est étendu par terre. Il y a donc opposition entre la liberté de mouvement des uns et l’immobilité de l'autre.- La présentation du nègre est faite sans apitoiement d'abord à travers des détails vestimentaires " lamoitié de son habit " puis indication de sa mutilation. Tout est mis sur la même plan.2) Constat dans les paroles de l'esclave - Affirmation d'une attitude de soumission, de passivité "j'attends mon maître"- Explication calme et détaillée de " l'usage ". Symétrie de la construction de la phrase et résultat obtenu sans aucune émotion.- La constat n'est pas seulement de sa situation personnelle mais ilétablit l'histoire de tous les esclaves. Cependant après la parole résignée de l'esclave, le nègre va donner la parole à sa mère (Rappel des propos de sa mère en employant le style direct).3) Cependant, présence d'une parole vivante, la mère au style direct. Ce n'est pas un constat, c'est un rappel émouvant du passé.Seconde axeL’ironie de l’auteur se révèle dans le décalage entre la l'objectivité duconstat et l'horreur de la situation décrite.- Dans la logique de l'usage.- Dans la relation établie entre l'esclave et l'économie.1) En priorité il mis l'accent sur " l'absence de la moitié de l'habit ".Il y a là une distorsion ironique qui insiste sur la situation réelle de l'esclave.2) L'ironie apparaît aussi dans le choix de certains termes à double sens " fameux " différent au termevalorisant illustre, célèbre : il est dépréciatif. Vandedendur est rendu célèbre par sa cruauté.3) Insistance détachée sur les closes du contrat établit par l'usage (= mutilation systématique ) " je me suis trouvé dans les deux cas ". C'est un formalisme administratif que met en relief Voltaire par le ton faussement détaché, l'horreur n'en n'est que plus perceptible.4) Relation entre l'esclave et lesucre. Raccourci efficace " c'est à ce prix que vous manger du sucre en Europe ". Ici aussi distorsion, décalage entre notion de plaisir en Europe et vie inhumaine pour les esclaves.5) Insistance sur l'hypocrisie des prêtres.Le mos fétiches est une impropriété de termes afin d'éviter la censure.Voltaire met en évidence la contradiction " nous sommes tous enfants… " alors qu'on pratique l'esclavage.Cette contradiction trahit l'hypocrisie des prêtres.Troisième axe L'émotion de Candide souligne l'horreur de l'état dans lequel se trouve l'esclave et cette horreur ne peut inspirer que de la pitié. Voltaire fait ainsi appel à la sensibilité de son héros et à travers lui à celle du lecteur.1) Pourquoi dénoncer l'esclavage - parce que l'esclavage est un traitement dégradant - dégradation sur le plansocial, l'esclavage est la propriété d'un autre homme.- dégradation sur la plan moral et spirituel : la langue, la religion.2) Dénonciation de l'illusion Optimiste qui conduit à l'esclavage à cause de l'attitude de sa mère. L'esclave renverse même le système des valeurs fondamentales : Esclave = honneur. Il est recommandé par la mère.3) Dénonciation de l'esclavage qui est un système brutal et...
tracking img