Dossier agro

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2279 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’utilisation
du cheval

Quels sont les avantages de l’utilisation du cheval ?

I) Utilisation du cheval pour les travaux agricoles
A) Pour le labour
B) Pour le débardage
C) Dans les vignes

II) Utilisation du cheval en ville
A) Comme moyen de transport
B) Pour la garde des jardins publics et le maintien de l’ordreC) Comme source d’emplois
D) Pour le ramassage des ordures

III) Utilisation du cheval comme « thérapie »
A) Pour les personnes en handicap physique ou sensoriel
B) Pour les personnes ayant une déficience mentale ou un trouble de la personnalité
C) Pour les personnes subissant une inadaptation sociale des troubles du comportementD) Pour les « délinquants »

IV) Utilisation des produits dérivés du cheval
A) Le lait de jument
B) La viande

I) Utilisation du cheval pour les travaux agricoles
A) Pour le labour

En agriculture et agronomie, le labour (ou labourage) est une technique (ou façon culturale) de travail du sol, ou plus précisément de la couche arable d'un champ cultivé,généralement effectuée avec une charrue, qui consiste à l'ouvrir à une certaine profondeur, à la retourner, avant de l'ensemencer ou de la planter.

En 1998 près de 300 millions d’agriculteurs utilisaient la traction animale dans le monde sur environ 1 milliard d’agriculteurs soit environ 30%.
Une paire de chevaux laboure environ 50 ares par jour avec une charrue à un seul soc.

Le labour entraction animale est signe de modernité de part :
• Son respect de l’environnement qui devient une préoccupation des temps modernes. En effet le cheval est beaucoup moins polluant que le tracteur en termes de gaz à effet de serre et de bruit et il est aussi plus respectueux des sols. De plus il est plus rentable pour les petites surfaces.
• Sa grande adaptabilité au travail des culturesmaraîchères ou des vignes, c'est-à-dire aux champs de petite superficie, aux inters rangs étroits.

B) Pour le débardage

Pour une longueur de traîne inférieure à 50m et des bois jusqu’à 0.6m3, le cheval est plus rentable que la machine !
En moyenne un cheval peut parcourir entre 30 et 40Km par jour.
Le débardage à cheval est plus pratique pour :
• Les zonesdifficiles d’accès pour des raisons techniques
• Les zones périurbaines pour raisons sociologiques
• Les petits chantiers pour des raisons pratiques

Les points forts du débardage à cheval :
• Pas d’ornières et le respect de la régénération et des tiges d’avenir
• Nécessite peu de pistes ou d’infrastructured’accès
• Pas de blessure du bois donc pas de baisse de revenus
• Plus respectueux de la faune et de la flore, des zones humides, des sols fragiles, …
• Dan certaines conditions moins cher que le tracteur (petits chantiers, distances courtes, …)
• Amplification du rôle social de la forêt
Les limites :• Limité à des petits bois (1m3 par cheval)
• Nécessite des places de dépôt spécifiques
• Perçu comme un recul en matière de technologie
• Peu encouragé par les pouvoirs publics

C) Dans les vignes

Le tassement des sols diminue l’espérance de vie des ceps. Or les meilleurs vins se font avec les plus vieuxceps !
Les activités du cheval dans la vigne :
• Labour
• Epandage
• Décavaillonnage ou dégriffage
• Binage
• Chaussage et déchaussage
• Transport des grappes de la parcelle à la cave lors des vendanges

Les points forts du travail du cheval dans la vigne :...
tracking img