Dossier communication culturelle festival de cannes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4729 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Communication Culturelle

Analyse des enjeux et de l’évolution de la communication autour de la cérémonie des récompenses cinématographiques ou comment la communication peut cannibaliser un événement culturel.

Sommaire
I. Présentation et histoire du festival de cannes
A) Un événement culturel en lien avec l’histoire
1. Le Festival de Cannes, après guerre
B) Les évolutions etles différentes ambitions du festival
1. Un festival promoteur et reconnaissant de l’art cinématographique.

2. Un Festival aux allures politique

3. Des changements majeurs

II. L’influence et la portée du festival sur la communication
A) Une Vitrine internationale qui attire les médias
1. Un Festival reconnu d’utilité public

2. Un Festival commercial
B)Les sponsors et mécènes font leur festival
1. Présence des médias

III. La communication mène la promotion de l’art cinématographique vers la promotion commerciale
A) Mélange de l’art et des paillettes
1. Stratégie marketing autour du festival
B) Une communication contre-productif à l’égard de l’événement culturel
1. Le public oubli le cinéma et veux des paillettes

2.Et le cinéma dans tout ça ?

Conclusion

I. Présentation et histoire du festival de cannes

A) Un événement culturel en lien avec l’histoire

C’est en 1937, suite à l’exposition spécialisée qu’a été mis en avant pour la toute première fois le souhait français d’organiser une compétition internationale récompensant le 7ème art. Mais un évènement parallèle va précipiter la décisionde l'État français.
À la fin des années 1930, fut inauguré par le docteur Joseph Goebbels la Mostra de Venise, événement cinématographique internationale. La France fut choqués par l’ingérence des gouvernements fascistes allemand et italien dans la sélection des films qui ont été choisis pour cette première édition. inaugurée en août.
Émile Vuillermoz et René Jeanne soumettent à Jean Zay,ministre de l’Instruction publique et des Beaux-Arts, l'idée d'un festival international de cinéma en France. Jean Zay est fortement intéressé par la proposition, les Américains et les Britanniques l'encouragent dans ce sens.
Plusieurs villes sont alors candidates, notamment Vichy, Biarritz et Alger mais c'est Cannes qui remporte les suffrages. Philippe Erlanger, associé à l'entreprise sera le premierdélégué général du Festival.
En juin 1939, Louis Lumière accepte d'être le président de la première édition du Festival qui doit se dérouler du 1er au 20 septembre. Il déclara vouloir « encourager le développement de l’art cinématographique sous toutes ses formes et créer entre les pays producteurs de films un esprit de collaboration ».
La sélection française est arrêtée et comprend L'Enferdes anges de Christian-Jaque, La Charrette fantôme de Julien Duvivier, La Piste du nord de Jacques Feyder et L'Homme du Niger de Jacques de Baroncelli. Parmi les films étrangers, on retrouve Le Magicien d'Oz de Victor Fleming, Au revoir Mr. Chips (Goodbye Mr Chips) de Sam Wood et Les Quatre Plumes blanches (The Four Feathers) de Zoltan Korda.
Le peintre Jean-Gabriel Domergue, cannois par adoption,crée l'affiche du 1er Festival, qui est d'ailleurs devenue célèbre depuis.
Dès le mois d'août, les vedettes commencent à affluer, la Metro-Goldwyn-Mayer affrète un paquebot transatlantique pour amener les stars d'Hollywood : Tyrone Power, Gary Cooper, Annabella, Norma Shearer ou encore George Raft.
Son alors prévus des fêtes mémorables, inspirés par le film Quasimodo, les Américains ont mêmedans l'idée de construire une réplique de Notre-Dame de Paris sur la plage de Cannes.
Le 1er septembre, jour de l'ouverture officielle, les troupes allemandes pénètrent en Pologne, mettant du même coup fin à cette première édition d'un Festival « mort-né », et le 3 septembre, c'est la déclaration de guerre de la France et du Royaume-Uni à l'Allemagne.

1. Le Festival de Cannes, après guerre...
tracking img