Dossier de francais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1470 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
MOLIERE EN SON TEMPS

Quetions:
Sur le contexte politique et social

1. Louis XIV est né à Saint Germain-en-laye le 5 septembre 1638 et est décédé à Varsaille en 1715.Son règne marque l'apogée de la construction séculaire d'un absolutisme royal de droit divin.Louis XIV consacra le rayonnement de l'art français par ses peintures, ses sculptures, sa décoration intérieure, ses jardins à lafrançaise et ses techniques de construction. Protecteur des arts, il créa des Académies de peinture et de sculpture (1663), d'architecture (1671) , entretint des auteurs comme Corneille et Racine, en leur distribuant des pensions et en faisant représenter leurs œuvres, dont celles de Molière, nomma un surintendant de la musique (Lully) pour faire progresser la qualité dans la composition etl'exécution des partitions.


2. Présentation des trois "ordres":
-Clergé : Homme religieux soumis à une règle monastique qui vit dans un monastère, généralement à l'écart du monde.
-Noblesse : Statut Juridique; ils ont une importance militaire et beaucoup de privilèges: honorifiques, financiers (exemption d'impôts), monopole des hautes charges (évêques, officiers supérieurs, ministres, etc)fort lucratives, sans oublier la perception des droits seigneuriaux.Division en haute noblesse vivant à la Cour, et petite noblesse vivant sur ses terres.
-Tiers état : Troisième ordre sur le plan juridique; premier par l'importance numérique et le plus diversifié socialement. L'ordre qui travaille et paie la totalité des redevances: impôts l'État, droits aux Seigneurs, dîme au Clergé... 20%vivent en ville et 80% à la campagne. Diversification fondée sur la hiérarchisation et l'inégalité des situations.

3. La Guerre de Trente Ans est le nom donné au conflit religieux et politique européen qui dévasta principalement le Saint-Empire entre 1618 et 1648.
Contre-réforme catholique : C'est le mouvement par lequel l'Église catholique romaine réagit, dans le courant du XVIe siècle, face àla Réforme protestante.Elle répond en partie aux objectifs de l'Église catholique visant à faire reculer et disparaître le protestantisme.
Le rôle de la campagne du Saint-Sacrement : officielement c'était de « s'appliquer pour le besoin du prochain dans toute l'étendue de la charité » .

4. «Honnête homme» est une expression qui désigne au XVII ème siècle, une personne cultivée, modérée, ayantle sens des convenances sociales et le goût de la vie mondaine de l’époque. Ses sentiments étaient nobles. Son honnêteté intellectuelle et morale étaient exemplaires.

Sur le théatre au XVIIe siècle

1. Courant baroque : C’est un mouvement qui dominera l’Europe du XVIIe siècle. Peu agressif en France, il se développe sous l’influence avant tout de l’Italie et représente souvent la tendanceprincipale des années 1598 - 1630. Le baroque est né en réaction contre l’austérité protestante. Il est attaché à une conception d’un monde instable, d’un monde en transformation incessante. Ce courant est avide de liberté et ouvert à la complexité de la vie. En littérature il comporte une multitude de tendances contradictoires mais peut se concentrer autour de quelques principes communs : goût dela sensualité, des extrêmes, de l’ornementation, du langage à effets. Les genres privilégiés du baroque sont la poésie avec Théophile de Viau, Pierre de Marbeuf ou Saint-Amant, et le théâtre, influencé par les auteurs espagnols .

Courant classique: Le classicisme établit la suprématie de la raison qui s’exerce par des règles. Peindre le beau et le vrai demeure la grande préoccupation desécrivains. Mais comme les créateurs s’adressent à un public précis, la Cour, l’idéal est d’inspirer le respect du régime royal, le beau est ce qui est conforme à la morale chrétienne. Pour eux peindre le vrai, c’est peindre la nature humaine, peindre l’homme. La peinture des passions humaines, leur analyse, confèrent un caractère psychologique à la littérature classique. Le classicisme répugne à...
tracking img