Dossier de presse : les ogm

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4712 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction p.2
Présentation du dossier p.3;4
Revue de presse p.5 à 12
Partie argumentative p.13 à 16
Conclusion p.17
Bibliographie p.18

1

A travers le monde, plusieurs pays ainsi qu'une majorité du continent Africain meurt de faim dans le monde. Est-il possible que les OGM puissent résoudre ce problème mondiale? Les OGM sont des organismes génétiquements modifiés, il existe deuxtypes d'OGM, ceux agroalimentaires, mais aussi les OGM pharmaceutiques. Ce sujet à composé des difficultés au niveau de la revue de presse avec des articles peu nombreux ou alors hors sujet. Les informations découvertes pour le dossier m'ont permis de découvrir des scandales au niveau des Etat-Unis avec la firme Monsanto, mais aussi le farouche lobby pro-OGM du journal Le Figaro fut étonnant. Dans unpremier temp, nous présenterons, tous ce qu'il faut savoir sur le sujet, afin de faire une revue de presse organisée et de pouvoir mettre à jour les débats soulevés par le sujet.

2

I
PRESENTATION DU DOSSIER

Cette première partie informative va avoir pour but de définir l'appellation OGM (Organisme Génétiquement Modifié), ainsi qu'une partie explicative sur ce qu'il est nécessaire desavoir pour pouvoir mieux comprendre le sujet en question. Dans un premier temps nous allons définir un OGM au sens propre puis ses influences dans le monde. Ensuite dans un second temps nous allons étudier les caractéristiques communes des cellules pluricellulaires pour pouvoir comprendre le fonctionnement des OGM. Enfin nous finirons cette partie informative sur les avantages et les risquesprovoqués par ces organismes trangéniques.
Tout d'abord nous allons définir ce que nous appellons communément un OGM, puis nous verrons son historique dans le monde. Un organisme génétiquement modifiés (OGM) est un organisme vivant (micro-organisme, végétal, animal) qui aurait subi une transformation non-naturel sur ses caractéristiques génétiques initiales par un ajout ou une suppréssion ou même encorele remplacement d'au moins un gène. Plus simplement on appelle un OGM, un organisme qui héberge un ou plusieurs gènes provenant d'une espèce à laquelle il n'appartient pas. De plus lorsque une opération conduit à la fabrication d'une espèce OGM, cette opération est appellée la transgenèse, c'est pour cela que l'on appelle aussi les OGM, des organismes transgéniques. Les OGM sont utilisés au niveaude l'agroalimentaire avec des firmes comme Monsanto, Novartis, DuPont-Pioneer, Syngenta et Bayer qui les commercialisent dans le monde, mais ils sont aussi utilisés dans le monde de la médecine. La première tentative de fabriquée un OGM fut réalisée par le chercheur américain Paul Berg et ses collaborateur en 1972. Ensuite en 1978 Eli Lilly produit de l'insuline humaine pour la première foisgrâce à une bactérie transgénique. Depuis 1981 l'insuline humaine et commercialisée en très grande majorité par des bactéries génétiquement modifiées. Le chercheur Craig Venter a consruit en 2010 un génome entier, on parle alors de cellule "synthétique". En France la législation n'autorise pas la commercialisation des OGM agroalimentaire sauf ci ces OGM sont présent à moins de 0,9 % dans un produitalimentaire.
Dans un second temps nous allons voir les caractéristiques communes des cellules pluricellulaires qui constituent par milliards notre corps humain. Ces cellules sont constituées de plusieurs éléments et nous allons donc nous intérésser plus précisément au noyau, qui contient le language génétique (celui-ci est universelle) et donc des chromosomes qui sont aux nombres de vingt trois (ilssont tous différents). Un chromosome forme plus précisément une double hélice qui est représentative de l'ADN (Acide Désoxyribonucléique). Chaque brin de cette double hélice est constitué de l'enchaînement de quatre molécules différentes qui sont identifiées par quatres lettres A (Adénine), G (Guanine), C (Cytosine) et T (Thymine). Ensuite les scientifiques séquencent un gène, qui est plus...
tracking img