Dossier jeu marketing

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 68 (16816 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Jeu Marketing
Le marché du bio cosmétique
Coralie Magierski, Clara Ferrandis, Charlotte Maillot, Maude Souffois, Marie-Seraphin Evega

Etude sur le bio cosmétique Etude quantitative L’offre La demande L’environnement Matrice SWOT Porter Annexes

Pages 1 à 3 Pages 4 à 11 Pages 12 à 15 Pages 16 à 18 Pages 19 à 34 Pages 35 à 38 Page 38 Pages 40 à 52

S o m m a i r e

Etude sur le biocosmetique

L’évolution des cosmétiques Bio et ses débuts

Les cosmétiques bio sont en pleins boom, l’engouement pour ces dernières sont dû l’article dans UFC Que Choisir sur les gels douches conventionnels, le guide Cosmetox de Greenpeace, Le livre de Rita Stiens « la vérité sur les cosmétiques » et à reportage que envoyé spécial avait réalisé en 2005. Tous cela a pu faire réfléchir les genssur leur consommation, de cosmétiques traditionnelles qui sont souvent composées de substances chimiques et de synthèse. Alors que les ventes de cosmétiques Bio ne représentaient que 1% en 2005, en 2007, elles représentaient 2%, et les analystes prévoyaient une part importante sur 5 ans de 30%. Les ventes ont progressé de 40% en 2005, 40% en 2006, pour atteindre cette même année un chiffred’affaire de 150 millions d’euros. De plus en plus les utilisatrices se rendent compte que ces produits Bio sont bons pour leurs santés mais également pour l’environnement. D’ailleurs en 2006, TNS SOFRES se rend compte que 897 femmes de 25 ans et plus , soit 43% des femmes seraient prêtes à utiliser de cosmétiques Bio en remplacement de ce qu’elles prenaient habituellement. La France fût l’un des pays oùil y a eu le plus de lancement avec 270 nouvelles références en 2006, et plus de 350 au cours des huit premiers mois de 2007. C’est l’un des pays européen qui connaît la plus forte augmentation de la consommation de cosmétiques naturels et bio, mais après les États- Unis qui en ont lancé 380. En France ce qui connaît un franc succès ce sont les produits de soin pour la peau, les produits naturelspour l’homme et pour bébé. Mais au niveau des cosmétiques la France à du retard par rapport au Royaume-Unis. La conséquence à cela est que les cosmétiques conventionnelles se sont rendues comptes de cette nouvelle tendance et ont voulu réagir, ou en lançant leur propre marque bio, ou en rachetant les marques de cosmétique bio. Car les petites structures de cosmétiques bio étaient trop faiblesfinancièrement pour s’assumer toutes seules, ce qui les ont souvent conduites à cohabiter avec des grands groupes de cosmétiques conventionnelles. Cela va apporter une augmentation de marques et de produits labellisés avec en 2006, 170 marques et 3500 produits. Le nombre de salons dédiés à la beauté bio a également fortement augmenté depuis.

Les cosmétiques bio en 2009
Les cosmétiques bio sevendent partout aujourd’hui, elles ont trouvé leur place aux rayons des grandes surfaces et ne sont plus cantonnées qu’aux magasins spécialisés. On peut trouver des types de produits très variés, comme des crèmes de beauté, des antirides, des laits corporels, des lotions de massage…

1

Tout est réalisé à base de plante issue de l’agriculture biologique et non de produit animal, ou chimique.D’ailleurs leurs emballages doivent être limités au maximum et être par la même occasion biodégradable ou recyclable. La clientèle des cosmétiques bio étaient à la base constituée de personne réalisant des allergies suite au port de produits de synthèse. Mais aujourd’hui cette clientèle c’est agrandie, et concerne toutes personne soucieuses de l’environnement. Cette clientèle est aussi sensible au faitque ces cosmétiques sont bonnes pour leurs santés, et qu’elles contiennent autant de principes actifs que les produits de synthèse. De nombreux labels se sont développés, dont le label Cosmébio qui est apposé aujourd’hui sur plus de 4000 de ces produits. Ce label garantit que 95% des ingrédients entrant dans la composition de la cosmétique sont d’origines naturelles, et ne possèdent pas de...
tracking img