Dossier la projection de la puissance chinoise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1635 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’armée chinoise
Tout d’abord, la Chine est un grand pays. Avec ses 9 641 144 km² de superficie, le territoire chinois est le troisième pays le plus grand au monde après la Russie et le Canada. La Chine est par ailleurs situé au cœur de l’Asie, ouverte sur l’ensemble du continent de l’Océanie, le pays possède une situation stratégique en Asie. En outre, l’empire du milieu détient une positioncentrale dans l’économie mondiale. Grâce à son expansion économique, la chine connait parallèlement un fort développement de sa puissance militaire. Quel est le statut militaire actuel de la Chine et peut-on imaginer une super puissance militaro-chinoise ? Dans le dernier communiqué de 2008, les dépenses militaires de la Chine sont estimées à 57 milliards de dollar. Ce chiffre qui se positionnecomme le deuxième budget militaire dans le monde, nous montre l’ambition de la Chine pour devenir une grande puissance militaire. En effet entre 2004 et 2008, le budget militaire chinois a doublé plaçant la Chine en tant que l’un des plus gros importateurs d’armement au monde. Par ailleurs, selon les experts, ce chiffre de 57 milliards de dollars serait largement sous-estimé et les experts parlentplus d’un budget militaire avoisinant les 100milliards de dollars. Le budget est divisé en trois pôles de dépenses : l'équipement militaire, les dépenses liées à la formation et la revalorisation des soldes des militaires. Ces trois domaines sont liés à un même objectif qui est de moderniser l’armée chinoise encore en retard face aux puissances occidentales et surtout aux Etats-Unis. L’armée chinoiseest constituée de 2.3 millions d’hommes. Alors qu’en 1940, cette dernière était constituée de 5.5 millions d’hommes, cette diminution des effectifs montrent la volonté chinoise de créer un corps d’armée professionnel utilisant un armement technologique évolué. Aujourd’hui, la Chine détient un patrimoine d’armement comprenant 7 180 chars, 4 560 blindés, 3 400 avions (dont 2300 avions de combat),480 hélicoptères, 132 navires de guerres et 258 autres bâtiments de support (logistique, bâtiments amphibies…).Grâce à ces dépenses, la chine espère créer une réelle puissance d’armement dissuasive, pouvoir intervenir dans les pays frontaliers si besoin est, ainsi que lutter contre les séparatistes. Selon les experts, l’armée chinoise se composerait de 1.6 millions de militaires de l’armée deterre, 268000 hommes dans la marine. Les 400000 hommes restants sont réparties dans d’autres corps d’armée comme l’armée de l’air ou encore les forces spéciales et les parachutistes.
La marine chinoise
Avec 846900 tonnes, la marine chinoise est la troisième du monde. Derrière les Etats-Unis et la Russie, mais loin devant la Grande-Bretagne. Si l’on ne prenait en compte que ses 557 bâtiments decombat, la Chine se classerait même numéro un mondial ; mais ce critère purement quantitatif ne reflète jamais la réalité du niveau opérationnel.
Toujours est-il que Pékin a fait un bond en avant, et sa flotte est désormais aussi diversifiée que nombreuse : 75 sous-marins (dont 7 à propulsion nucléaire) autant de frégates et de destroyers, 250 patrouilleurs, 50 bâtiments de débarquement (la catégoriequi a le plus progressée), 40 dragueurs et 6 pétroliers ravitailleurs, de construction récente qui témoignent de sa volonté d’élargir son rayon d’action. Des rumeurs insistantes permettent de penser que l’arrivée de porte-avions – le type de bâtiment d’attaque avec les sous-marins nucléaire d’attaque, qui range une marine dans le club très fermé des quatre grandes flottes militaires de la planète– ne saurait tarder. Un premier aurait été mis en chantier au début de l’année de l’année 2009 et pourrait être opérationnel avant 2015.
Longtemps à vocation locale, la marine chinoise a étendu ses missions au point de devenir une puissance régionale à la fin des années 1990. On assiste cependant à un virage stratégique majeur en 2009, avec un redéploiement de son pavillon dans les eaux...
tracking img