Dossier marketing loreal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5298 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
recherche
www.education.gouv.fr/stateval
http://idep:8000/dpd/reperes/default.htm

note

. A2 0 6M0RS

Un tiers des entreprises françaises ayant une activité de R&D ont au moins une relation de coopération ou de sous-traitance en R&D permettant d’accéder aux compétences et aux moyens techniques nécessaires à la création de nouveaux produits ou procédés. Cette externalisation de la R&D estplus fréquente dans les entreprises à dépenses de R&D élevées et dans les secteurs intensifs en technologie. Un tiers de ces relations externes en R&D sont des relations de sous-traitance, par opposition à des relations coopératives. Ces dernières se caractérisent par le souci de mieux valoriser les actifs internes de l’entreprise via l’exploitation d’économies d’échelles, l’accès à de nouveauxmarchés et la recherche de compétences complémentaires. Au contraire, les relations de sous-traitance sont plus sensibles aux prix, aux certifications de qualité et à la proximité géographique. De plus, elles impliquent moins souvent des partenaires publics et débouchent plus rarement sur des dépôts de brevets. La sous-traitance sera plutôt préférée à la coopération lorsque la relation porte surdes savoirs-faire suffisamment génériques pour pouvoir être encadrés par des mécanismes marchands.

L’externalisation de la R&D : quel arbitrage entre sous-traitance et coopération ?
Les relations externes des entreprises dans le domaine de la R&D sont une composante cruciale du processus d’innovation. Parmi elles, les stratégies de coopération en R&D (joint venture de recherche, partage derésultats, échange de chercheurs, etc.) sont les plus répandues. Les relations de sous-traitance en R&Drestentmoinsbienconnues,alorsqu’elles constituent un mode d’organisation majeur des relations inter-entreprises, notamment dans les domaines de l’approvisionnement, de la production et de la distribution. Incorporant un échantillon de 1 296 entreprises ayant une activité interne de R&D, l’enquête ERIE(voir l’encadré ci-dessous) fournit des éléments quantitatifs sur l’importance des relations externes en R&D. Surtout, la description par les entreprises interrogées de 697 relations externes en R&D permet de distinguer la sous-traitance des relations coopératives et d’en évaluer les spécificités.
Cette étude prolonge un travail initié en collaboration avec C. Thévenot, INSEE.

Champ de l’étudeDeux sources de données sont utilisées pour identifier les entreprises externalisant leur recherche, c’est-à-dire celles décidant de recourir à un prestataire extérieur pour mener une activité de R&D alors qu’elles disposent de moyens en interne. D’une part, l’enquête sur les moyens consacrés à la R&D dans les entreprises en 2002 (MEN-DEP B3) permet d’identifier les entreprises ayant exercé, en2002, une activité permanente et organisée de R&D au sens de l’OCDE (c’est-à-dire celles employant au moins l’équivalent d’un chercheur à temps plein recherche sur l’année). D’autre part, l’enquête sur les relations interentreprises (ERIE) lancée en 2003, permet d’identifier les entreprises ayant au moins une relation dans le domaine de la R&D et de l’innovation qui ne soit pas une relationstrictement financière ou une simple relation client-fournisseur et d’obtenir, le cas échéant, une description des trois relations jugées les plus stratégiques. Nous considérons alors qu’une firme menant une activité interne de R&D externalise une partie de cette activité si elle décrit au moins une relation en R&D avec un partenaire extérieur à son groupe. Les relations intra-groupe ne sont donc pasassimilées à des relations externes en R&D dans la mesure où elles se caractérisent par des risques concurrentiels et contractuels limités et où elles sont souvent promues par le groupe plutôt que par l’entreprise. Par ailleurs, l’externalisation de la R&D se fait, soit sous la forme d’une sous-traitance (où l’entreprise est donneur d’ordre), soit sous la forme d’une coopération (recherche en...
tracking img