Dossier partenariat et reseau es

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 25 (6019 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire

Introduction p.1

Contexte institutionnel p.3

Genèse du partenariat p.
Expériences de stage p.
• Première expérience
• Deuxième expérience
Transposition des expériences p.

Le partenariat
Proposition du partenariat p.
Découverte des partenaires p.
Motivation du partenariat et définitionsp.
Mise en place du projet p.
• Au niveau du service
• Entre les partenaires

Conclusion p.

Bibliographie p.

Introduction

Je suis en poste depuis trois ans en qualité d’apprenti-éducateur à la Maison d’Accueil Spécialisée (MAS) sur le site « a Casarella » gérée par l’Association des Paralysés de France (APF). Le service est uneextension de la MAS «Albizzia» et accueille sur une petite unité de vie, des adultes présentant « un handicap grave à expression multiple associant déficience motrice et déficience intellectuelle sévère ou profonde et entraînant une restriction extrême de l’autonomie et des possibilités de perception, d’expression et de relation »[1].

Si la commande sociale, associative et institutionnelle demande defavoriser l’accessibilité, pour les personnes accompagnées, aux services et aux activités sociales et culturelles de la cité, c’est bien dans le but de favoriser le lien et la cohésion sociale. La Charte de l’APF revendique clairement l’idée « d’intégration de la personne handicapée dans la société, à toutes les étapes de son existence, en tous lieux et en toutes circonstances ».
L’idéesous-jacente à cette volonté est de favoriser les rencontres, les échanges et la mixité entre personnes en situation de handicaps et citoyens ordinaires. L’intégration des personnes en situation de handicap dans l’espace public vise à construire une société non discriminante, tenant compte de la diversité de chacun de ses citoyens, cette diversité devant idéalement être source d’enrichissement et dedécouverte plutôt que d’exclusion.

Mon action en tant qu’apprenti-éducateur se situe donc à l’articulation de plusieurs axes dans une démarche globale d’accompagnement :

- Le soin à travers l’accompagnement aux actes de nursings « qui représentent la trame fondamentale de la qualité de vie de la personne en situation de dépendance et sont le fondement de leur dignité humaine »[2].
-L’animation de la vie quotidienne par la mise en œuvre d’activités adaptées.
- La réponse aux besoins sociaux et relationnels, la recréation du lien social.

Ma démarche dans le travail qui va être exposé s’inscrit dans le fil de la loi 2005 qui a rénové le cadre général de la prise en charge du handicap en France. Cette loi marque une avancée considérable, puisque pour la première fois dans ledroit français, l’accès aux loisirs et à la culture est reconnu comme faisant partie des besoins essentiels à l’existence pour les personnes en situation de handicap. Ce droit ne doit plus être négligé. Il est un préalable à toute forme d’intégration sociale.

Dans cette optique, l’éducateur est amené à connaître et reconnaître les différents acteurs socioculturels présents sur le territoire oùil exerce comme des partenaires potentiels. Il doit construire des passerelles, jeter des ponts et comme le souligne le référentiel de compétence du Diplôme d’Etat d’Educateur Spécialisé, « développer des actions en partenariat et en réseau »[3]. Il doit également « contribuer à des pratiques de développement social territorialisé et savoir conduire des actions conjointes avec les partenairesde l’intervention sociale, sanitaire, scolaire et culturelle »[4].
Je présenterai dans ce travail le contexte institutionnel puis exposerai les expériences et circonstances qui ont amené à la création d’un partenariat entre l’équipe de la MAS et les animatrices de l’Espace Multimédia Ajaccien de la Médiathèque des « Cannes ».
Une deuxième partie présentera les partenaires et les moyens mis...
tracking img