Dossier romantisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1851 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Consignes:

˜™
Réaliser un dossier à deux élèves
˜™

Organisation:
Votre Dossier sera composé de deux parties:
1° «Le Florilège romantique», avec les poèmes et vos analyses.
2° Les trois pages de recherche «Le Romantisme au-delà de V. Hugo».

L’ensemble sera noté sur 40 points. Chaque partie / 10 points.
La récitation du poème sera bien sûr évaluée de manière personnelle. / 20 points.Le professeur tiendra compte du soin apporté à la mise en voix du poème (ton, rythme, respect de la prosodie, etc.)

Vous trouverez à la suite:
- deux pages de modèle et de consignes pour la première partie.
-Les trois pages du questionnaire de recherche pour la seconde.

Dossier «Orages désirés»
Promenade littéraire et artistique dans la période romantique

œ Nom: Giraudœ Prénom: Eliseœ Nom: Bêcheœ Prénom: Marion

œ Classe: 2nde5

Florilège de poèmes romantiques

Objectif: mise en perspective du Romantisme
Activité: Recherche sur Internet et analyse personnelle structurée.

Choisissez au moins trois poèmes du mouvement romantique. Copiez le texte de chacun dans cette partie. Vous justifierez par un paragraphe organisé les raisons de votre choix. Vous apprendrez l’und’eux.

œ Poème 1 

$ Source:
@ Explication du choix:

œ Poème 2 
ELEGIES AU REVOIR
Vous ne me voulez plus... qu' ils en cherchent lacause !Je ne chercherai pas. Vous ne me voulez plus...ainsi des doux romans effeuillés : ils sont lus.Vous avez cru me lire, et cette page est close.Pourtant, je l' ai marquée avec un signet noir,cette page éternelle où s' arrête ma vie.La vôtre, quelquejour, de mémoire suivie,tressaillera d' un mot qui s' y cache : au revoir !Mot sans faste, mot vrai, lien de l' âme à l' âme,rappelant tôt ou tard l' homme où pleure la femme.Avec étonnement vous vous en souviendrez,et, sans l' avoir prévu, ni su, vous reviendrez !
Et ce ne seront plus les parfums de la terre,les aveux échangés dans un tremblant mystère,les serments... tu vois bien ce qu' ils sont,lesserments !Je ne t' en ai point fait dans nos enchantements.Non ! Ce ne sera plus ce rêve à deux, le même !Qui fait vivre, qui vit d' un mot, d' un seul : onm' aime !Ni les bouquets perdus, broyés sous tes genoux,attiédis du bonheur qui s' étendait sur nous ;ni ces heures sans nom dans le temps balancées,dont les ailes pliaient d' un tel bonheur lassées,alors que je laissais pour uniqueentretien,mon regard ébloui s' abriter sous le tien,cherchant, ne trouvant pas les mots de mes penséespour te les faire voir, lorsqu' en moi trop pressées,elles voulaient passer de mon coeur à ton coeuret fondre dans tes yeux quelque doute rêveur.Toi, ton doux cri : pardon ! Qui brisait ma colère,à qui le diras-tu, qu' il sache tant lui plaire ?Une autre, une autre, et puis une autre l' entendra ;mais surdes coeurs fermés ce vain cri frappera.N' en cherche plus l' écho, c' est moi qui le recèle !Moi, je t' aimai sans borne et de tous les amours !Le seul que tu poursuis est le seul qui chancelle ;celui-là dit : " demain, " les miens disent : " toujours ! "mais attenter une heure à ton indépendance,mais te créer l' effroi de ma fidélité,acheter de la vie avec ta liberté,demander des égards pourpayer ma constance ! ...ils rêvent. Toi, je t' aime... oh ! Tu n' en eus jamais,jamais d' un baiser faux tu ne compris l' outrage,
quand tu serrais ma main dans tes mains, tu m' aimais,et puis ce fut la mort... merci de ton courage !Vois ! J' en ai ; vois ! Je dis : " nous ne nous aimonsplus.Ainsi des doux romans effeuillés : ils sont lus. "moi, je mens ! Au revoir, après ce rêve étrangeque turêveras, toi, sous l' aile d' un autre ange.De ce qui fut à nous emporte le bonheur !Je n' en avais besoin que quand j' avais un coeur ;c' est là que je souffrais, c' est là que je suis morte.Va ! Nos songes vivants te serviront d' escorte...ces doux songes appris à travers tant d' espoir.Ce n' est donc jamais vrai pour ce monde ! ... au revoir !Tu viendras ! Ce soir-là, ce sera le silence,d' un...
tracking img