Dossier sur la violence

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (975 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Problématique : L’évolution du terme « violence » repose sur le caractère variable selon le contexte, l’histoire ou la situation sociale.

I. Avant années 70

1) Notion de chahutDéfinition : Manifestation bruyante contre une autorité, un supérieur et plus partic., tapage organisé dans les classes par les élèves pour réagir contre le manque d'intérêt de certains cours ou contre unprofesseur dépourvu de fermeté. Chahut scolaire; organiser le chahut.

Chahut => manière de socialiser, intégration, assure cohésion de groupe. C’est un « désordre régulateur permettant le bonfonctionnement des institutions ». (Idem bizutage)

Chahut atonique => perte de sens de l’école républicaine, désenchantement du monde scolaire.

2) La « violence fondamentale »

Violencefondamentale : idée qu’on peut contrôler la violence à travers des sports notamment de combat.
Question : violence fondamentale naturalise-t-elle la violence ? Oubliant son caractère socialement construit etappris.

3) La « violence symbolique »

Violence symbolique (Bourdieu) : reproduction d’un ordre social inégalitaire, reproduction de la hiérarchie sociale, enfants plus faibles subissent laculture de la classe dominante. La violence n’est pas dût à une rupture avec l’ordre social, ce n’est que la reproduction conformiste des violences subies. « Cette violence symbolique, selon PierreBourdieu et Jean-Claude Passeron, s'exerce avec le consentement implicite des dominés, car ceux-ci ne disposent, pour penser cette domination, que des catégories de pensée des dominants. »
Debardieux =>montrent que racketteur agressent enfants proches/même classe/même milieu social.

Théorie de la lutte des classes (Baudelot et Establet) : rapport dominé/dominant. La violence des élèves est unelutte sociale. Ecole casse richesse culturelle. Prolétaire résiste contre bourgeoisie. Résistance de la culture juvénile : « dialectique compréhension-explosion ». Violence populaire => trait...
tracking img