Dossier sur les illustations des fables de la fontaine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages: 9 (2134 mots)
  • Téléchargement(s): 0
  • Publié le: 8 avril 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
LES ILLUSTRATIONS des « Fables » de la Fontaine

Lors de la séquence « la justice sociale dans les fables de la Fontaine », nous avons vu en classe que les fables ont un pouvoir divertissant, une fonction didactique et une fonction critique. On remarque qu’à travers des illustrations des fables de Jean de La Fontaine, le pouvoir divertissant et les fonctions de ces apologues sont présents. Eneffet certains peintres ou illustrateurs comme jean Baptiste Oudry, Chagall ou bien encore Grandville ont tenu à ce que leurs illustrations restes fidèles au texte.

-Les obsèques de la lionne-

Cette gravure de Jean Baptiste Oudry artiste du XVIIIème siècle, est une représentation de « Les obsèques de la lionne » , fable de Jean de la Fontaine.

Cette image est un plan général où les animauxsont tous visibles, bien que certains soient « coupés » mais c'est qu'ils n'occupent qu'une place minime dans la fable. Les teintes utilisées sont très ternes et ne révèlent pas de choix particuliers de couleurs de l'artiste, en effet il s'agit d'une gravure : donc de l'encre noir plus ou moins foncée, voilà pourquoi les coloris sont un camaïeu de gris.

Dans cette scène, l'élément central estle lion, on le voit recroquevillé, comme vulnérable. Sa femme, la lionne, est morte. Elle est allongée sur le flanc à l'arrière plan, sous un arc de pierre, de telle sorte à attirer l'œil sur ce détail peu visible au départ. La lionne est donc effacée sans l'être véritablement, comme dans la fable où elle n'est pas l'actrice principal, mais un élément tout de même important de l'histoire
.
Lecerf, le plus grand des animaux car debout, droit, à côté du lion, regarde ce dernier avec un regard d'indifférence: il ne participe pas à la tristesse maquillée de tous les animaux autour. Sa femme et son enfant ont été tués par la lionne, et n'est donc pas touché par sa mort, qui arrive comme une vengeance.

Les animaux autour, un renard, un âne, un sanglier, des loups, les puissants del'assemblée ont l'air attristé par cet événement mortuaire, et le pleure ouvertement devant un lion accablé.
Les animaux semblent exagérer quelque peu leur tristesse, ils ont la gueule grande ouverte, la gorge déployée comme s'ils imploraient le ciel de rendre la défunte. Ils pleurent la femme du roi mais cette scène parait superficielle, même le roi amplifie la situation, on dirait un enfant.Cette illustration montre principalement la supercherie de la cour avec l'extravagance, la dramatisation (bien qu'il s'agisse d'une mort tout de même...) d'une scène qui avec l'intervention des acteurs voulant plaire au roi devient pathétique et satirique surtout.
-Les animaux malades de la Peste-

Léonard Foujita, est un artiste français d'origine japonaise, qui a vécu entre le XIX et Xxesiècle.
Il a fait une représentation très singulière de la fable de Jean de la Fontaine: « Les Animaux malades de la peste ».

En effet, les couleurs utilisées sont très variées, il n'y a pas une couleur qui puisse réellement créer une ambiance précise. L'artiste n'a donc pas utilisé les teintes pour traduire une émotion, mais a employé d'autre moyens astucieux.

On peut remarquer que les animauxsont vraiment nombreux. Il sont tous regroupés à la montagne qu'on peut voir à l'arrière plan. Le peintre a choisi de mettre en avant la rang social et la force physique des animaux grâce a deux moyens principaux: leur place sur la toile et leur taille.
Effectivement les animaux les plus faibles sont tous dans une crevasse, d'une couleur pale, presque transparents, ils sont morts ou malades.Puisqu'ils sont dans cet état ils sont de tailles minuscules, leurs importances est minime.
Les puissants, quand à eux, sont peints de couleurs plus vives, ils sont vivants ou ils survivent, ils ne sont pas encore tombés dans la crevasse et demeurent encore debout en hauteur: ils sont démesurément grands, ce sont les puissants. On peut aussi remarquer que les animaux dit « puissants » sont...
tracking img