Dossier sur l'utopie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1747 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans la tradition gréco-latine, L'Âge d'or est un état primordial où les hommes vivent sans vieillir ni souffrir dans la proximité des Dieux.Beaucoup d'utopistes inversent le sens du temps, plaçant L'Âge d'or non plus au commencement mais au terme de l'histoire.Le paradis est atteint au terme d'une quête, d'un périple qui conduit à la découverte souvent imprévue d'un ailleurs idéal.
Lesfondateurs du genre utopique, Thomas More au XVIe siècle, Bacon ou Campanella au XVIIe siècle se réclament tous de l'idée gréco-romaine de cité idéale à l'image du cosmos, où règne un ordre inspiré de la volonté divine.

Le Manifeste de Marinetti, le 20 février 1909, est fondateur et révélateur de l'avant-gardisme du siècle.
Haine du passé qu'il faut abolir, exaltation de la machine et de la vitesse,appel à la violence salvatrice contre tout passéisme : le mouvement futuriste exalte l'utopie technique.

Dans les Temps Modernes, la vie mécanique présente son autre face, inquiétante.

Dans Métropolis, Fritz Lang révèle la puissance maléfique de machines mangeuses d'hommes.

Pour nombre d'hommes du XXe siècle, l'union soviétique a représenté l'exemple d'une utopie en train de se réaliser àl'échelle d'un pays.

Le nazisme mettra en évidence l'envers de l'utopie.

2- CITATION
" Dans le monde contemporain où nous sommes davantage des nomades que des sédentaires, il y a un grand besoin d’utopie. Le nomade a besoin d’utopies au sens où il a besoin de savoir où il va, de savoir ce qui le fait marcher et donc de savoir ce qui lui fait supporter la marche. Peut-il voir au loin unoasis, ou est-ce seulement un mirage ? Quelle est la destination du nomade : c’est cela la définition d’utopie. "
Jacques Attali dans le numéro 387 (mai 2000) du Magazine littéraire consacré à la renaissance de l’utopie
j'ai choisi cette citation car elle définit bien l'image que l'on a de l'utopie : un oasis, un havre de paix, un endroit si ârfait qu'il aide a supporter le trajet qui y méne..l'image d'un nomade est trés interreddante car il est déja libre par nature, dans cette citation, l'utopie est définit comme ce qui guide le nomade, ce qui lui permet d'avancer meme via l'imaginaire " un oasis, ou est-ce seulement un mirage"

j'ai choisi cette affiche car elle est trés marquante, elle crée un véritable décalage et l'on réalise l'ampleur de mai 68 . le fait de définir le pavé comme unbulletin de vote signifie qu'il n'y as pas d'autre moyenb que de se battre pour se faire entendre, pour défendre ses convictions. C'est a la fois une image néfaste car cela signifie que l'état est dirigée par des personnes qui font des choix sans l'accord de la majorité, mais aussi un beau combat que se battre pour ses convictions, cela neccessite un engagement politique fort .

j'ai choisicette affiche car elle porte également un message trés fort, en effet, le fait qu'il y est marqué "brisons les vieux engrenages" font tout de suite penser au fait qu'il faut changer la politique, innover, révolutionner la france et avec une vison plus jeune . Les engrenages peuvent etre considérés soit comme des dirigeants politiques importants, soit comme des lois ou des principe dans tout les cas,l'idée de changement régne et est soutenu encore par le "brisons" cela montre une véritable rupture, si celui qui a conçu cet affiche aurrait voulu tempérer ses propos il aurait pu utilisé " changeons les vieux engrenages" ici on voit bien le mécontentement du peuple, la volonté de frapper fort pour changer les choses .

Cette affiche porte également un message trés fort, l'idée de changementest présente puiqu'on parle d'un "monde nouveau" ce qui signifie qu'il faut changer les choses pour un nouveau départ . De plus " une place pour chacun" est également un message fort, tous unis, pas de discriminations, c'est le message que porte cette affiche non sans faire penser a l'idéalisme utopien d'un monde ou le bonheur collectif est privilégié, ou chacun a une place !
L’horreur du...
tracking img