Dossier theatre: les differentes formation de l'acteur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2382 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le rôle de l'acteur aux théâtre, au travers de ces différentes conception.

L'acteur


a) qu'est-ce que être acteur

b) acteur ou comédien?





Plusieurs forme d'initiation ( d'école)


a) Les différentes techniques
La techniques du dramaturge
La techniques du metteur en scènes

b) lestechniques de l'acteur
La Teichoscopie
La distanciation Brechtienne
Le système stanislavski
Méthode en opposition à « la méthode »



I) L'acteur

a) qu'est-ce que être acteur

Pour commencer, et avant de voir comment peut-on définir un acteur,quelle sont les définition a proprement parler du comédien, un petite historique s'impose.
Le premier acteur était Thespis (ou Thespus) qui aurait joué en -534 au théâtre de la ville d'Athènes pour les fêtes de Dionysos et serai ainsi devenu le premier à interpréter des paroles, séparément du chœur, dans une pièce de théâtre. Avant lui, les histoires étaient racontées avec des danses ou deschansons, à la troisième personne, mais aucune histoire n'était racontée à la première personne.
Cet acteur est unique à l'origine et, seul protagoniste, il parle avec le chœur. Le dramaturge grec Eschyle est le premier à introduire un deuxième personnage, puis Sophocle en fait intervenir un troisième.
Il faut dire qu'en France, les métiers du théâtre sont longtemps réservés aux hommes, et souvent delaissée ; ce n'est qu'en 1603, à l'occasion d'une tournée théâtrale d'une troupe italienne, qu'une femme, du nom d'Isabella Andreini, obtient le droit de monter sur scène.

Tous cela nous mène a nous intéresser qu'est-ce que l'acteur, comment est perçu l'acteur de nos jour.
Une étude selon wikipedia « L’acteur est celui qui met en acte, en action, le texte écrit par le dramaturge, et lessituations organisées par le metteur en scène. C'est lui qui agit et donne vie au personnage. Dans certains cas comme les spectacles d’improvisation (par exemple, la commedia dell'arte), il peut être lui-même l'unique créateur de son rôle.
Il existe une ambiguïté constante entre la personnalité du rôle et celle de son interprète. Ce paradoxe a notamment été exposé par Diderot dans son Paradoxe surle comédien. On raconte qu'un acteur romain du nom d'Ésope, emporté par la folie du personnage d'Oreste assassina un de ses partenaires ; de même, l'acteur Genest se serait converti, emporté par la foi de son personnage, et fut même sanctifié (pour avoir subi le martyre, et non pour sa passion du théâtre...). L'acteur change d'identité afin de pouvoir incarner tel ou tel autre personnage,cependant les cas de confusion mentale sont rarissimes et l'acteur doit rester lui-même pour créer artistiquement un caractère. L'identification à son personnage n'est jamais totale, sous peine de folie. L'acteur puise à la fois dans son vécu et son imaginaire pour créer un rôle. L'Église catholique, pendant des siècles, a vu d'un fort mauvais œil cette capacité à dissimuler ou à transformer la natureprofonde de son être : les acteurs furent excommuniés à partir de l'an 398. Molière fut enterré à la sauvette, et il fallut attendre le xxe siècle pour qu'une actrice, comme Sarah Bernhardt par exemple, puisse avoir des obsèques nationales. »
Ici l'on apprend que l'acteur est le centre de l'interprétation, interprétation guidée par le dramaturge, qui un moment donnée serra l'obget du spectacle, unspectacle finalement éphémère. Shakspear disait:



"La vie n’est qu’une ombre qui passe, un pauvre acteur qui se pavane et s’agite durant son heure sur la scène et qu’ensuite on n’entend plus. C’est une histoire dite par un idiot, pleine de bruit et de fureur, et qui ne signifie rien." |
William Shakespeare |

b) acteur ou comédien?

Une amalgame souvent faite, est la...
tracking img