Dossier

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1239 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet : L'expression «servitude volontaire» vous parait-elle pertinente ?

Dans notre société, dans notre Histoire, beaucoup de marques de servitude sont encore présente, qu'elles soient volontaire ou non. Nous pouvons donner l'exemple de l'esclavage bien que ce soit un phénomène du passé, cette période a laissé beaucoup de trace dans nos mémoires, et l'assujettissement continue sous différenteformes, l'amour, les drogues, la pression politique ou l'État dans lequel certaines personne vivent.Il s'agit, pour bien poser le problème, d'élucider d'abord le sens des concepts clés. L'expression « servitude » définit l'état d'une personne ou d'un peuple privé de leur dépendance, c'est une entrave à la liberté d'action, une contrainte, un assujettissement. Par « volontaire », il fautentendre, un état de dépendance morale et intellectuelle, la personne ou le groupe agit sans contrainte, il effectue une tache intentionnellement, il a donc une certaine liberté.
Le problème philosophique soulevé ici apparaît alors: Les expressions « servitude » et « volontaire » sont elles en corrélation ou bien sont elle au contraire diamétralement opposées ? Est ce que tout le monde ne valorise pas laliberté ? On pourrait comprendre une servitude contrainte, forcée mais n'y a t-il pas, quand on observe l'Histoire une servitude librement consentie ? L'enjeu et l'intérêt du sujet sont évidents. Il s'agit de parvenir à évaluer cette idée, de savoir si l'homme est vraiment fait d'une façon plus complexe qu'on le croit, ne pas se laisser guider par un autre, rester maitre de soi. Ou bien, s'il ytrouve son compte en devenant de son plein gré l'esclave de quelqu'un. Pour examiner le problème tel que nous l'avons identifié, avec ses enjeux, nous nous pencherons sur les questions suivantes : Pourquoi pourrait-on désirer être esclave ? Cependant, peut on s'asservir de son plein gré ?

Toutes personne étant sous la dépendance totale d'un maitre ou d'un tyran est qualifiée d'esclave, qui est àentière disposition de son maitre, il subit alors une domination et est sous l'emprise de quelqu'un ou quelque chose.
D'une part, certaines personne choisissent d'être esclave car ils considèrent la liberté comme un fardeau trop lourd, pénible et dur a gérer. C'est ce que pense et écrit Dostoïevski, dans l'ouvrage La légende du grand inquisiteur. Il veut démontré que les hommes ne méritent pasla liberté d'une part, mais ne la veulent pas non plus. Il veulent seulement être rassasiés de pain et de miracle, rassurés par le mystère et conduits avec autorité. De plus il juge que rendre la liberté au peuple les mènerait a souffrir d'avantage.
L'idée développée par Dostoïevski est en lien avec celle de La Boétie dans Discours de la servitude volontaire, qui pour lui voit le mot esclavageassocié a adjectif lâcheté, habitude. L’une des raisons de ce maintien de la servitude est que les tyrans usent de plusieurs stratagèmes pour affaiblir le peuple. D'abord, le peuple est engourdi par le théâtre et les passe-temps ludiques. La Boétie condamne ainsi ces « drogueries » : Les théâtres, les jeux, les farces, les spectacles, les gladiateurs, les bêtes curieuses, les médailles, les tableauxet autres drogues de cette espèce étaient pour les peuples anciens les appâts de la servitude, la compensation de leur liberté ravie, les instruments de la tyrannie. Le tyran allèche ses esclaves pour endormir les sujets dans la servitude. Mais si le tyran veut maintenir son pouvoir il doit utiliser d'autre stratagèmes pour convaincre les sujet instruits, doués d'intelligence et les rendrecomplice du tyran,en perdant de la même manière leur liberté. Ainsi, la résistance et l'usage de la raison sont donc les moyens de reconquérir la liberté car les tyrans « ne sont grands que parce que nous sommes à genoux ».
D'autre par, Kant affirme dans son ouvrage Qu'est ce que les Lumières? que les hommes choisissent d'être esclave par paresse. En effet, il écrit : « la paresse et la lâcheté sont...
tracking img